3E - Minutes et répertoires des notaires du Rhône et de la métropole de Lyon

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

3E 1-3E46116

Date

1380-1953

Origine

Etudes notariales du Rhône

Présentation du contenu

Vous trouverez ici les inventaires des minutes et répertoires des notaires de la ville de Lyon (1380-1953) et des anciens arrondissements de Lyon et Villefranche (1448-1953).

Les actes notariés sont classés par commune puis par ordre chronologique des notaires de la commune sauf pour la ville de Lyon, classée par ordre alphabétique des notaires.

Si vous n'avez aucune indication, nous vous conseillons d'utiliser le pdf pour effectuer votre recherche (CTRL + F) et trouver les références des actes.

Une opération de numérisation des répertoires et des minutes est en cours, en collaboration avec la Société généalogique du Lyonnais et du Beaujolais (SGLB) et Généagier : elle ne concerne pour l'instant que très peu d'actes et de notaires par rapport à l'ensemble du fonds.

 

Biographie ou Histoire

Caluire et Cuire sont unies le 18 septembre 1793 sous le nom de Caluire et font partie du canton de Saint-Cyr jusqu'au 15 mai 1797.

Mots clés lieux

Biographie ou Histoire

A en réalité exercé de 1754 à 1761 comme notaire et greffier de Cuire La Croix Rousse, de 1761 à 1767 comme notaire royal de Cuire La Croix Rousse avec des provisions pour Saint-Chamond, de 1767 à 1777 comme notaire royal de Cuire La Croix Rousse avec des provisions ad hoc, de 1777 à 1797 comme notaire royal de Lyon avec des provisions ad hoc. Notaire et greffier de la juridiction de Cuire La Croix Rousse où il demeure, il est reçu le 8 mai 1761 pour Saint-Chamond (Archives du Rhône, BP 3924). Dans un échange de résidences passé le 3 avril 1767 devant Gayet, notaire royal à Saint-Genest, entre Pierre Savoie, Charles Faucheux et Fleury Lanyer, il est convenu que Faucheux demeure réservé pour Saint-Chamond, et Lanyer pour Cuire et Caluire. Ils se font procurations mutuelles et obtiennent de nouvelles provisions (Archives du Rhône, BP 3924). Un jugement est rendu le 1er août 1767 contre Lanyer, Puy et Faucheux qui sortent de leurs résidences et reçoivent des actes à Lyon. Le 31 mai 1774, le Conseil d'État condamme Lanyer, qui exerce à La Croix Rousse. Pourvu pour Lyon le 19 octobre 1775 mais continue à exercer sur le Chemin de Saint-Clair au canton de Cuire La Croix Rousse. Est sommé en 1792 de se retirer à Lyon (Archives du Rhône, 35 L 31). Ses minutes sont déposées chez Jean Marie Leclerc à Caluire pendant qu'il doit se cacher (Archives du Rhône, 35 L 32 Caluire).

Présentation du contenu

Exerce de 1754 à 1777.

Mots clés personnes

Cote/Cotes extrêmes

3 E 2087-2093

Date

1754-1777

1764-1766

Cote/Cotes extrêmes

3E2089

Date

1764-1766