1D - Collège de la Trinité ou Grand Collège (Jésuites)

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1D 1-1D196

Date

1202-1763

Description physique

9 ml

Origine

Collège de la Trinité ou grand collège (Jésuites)

Biographie ou Histoire

Le Grand collège a été institué sous François Ier et confié par le consulat de Lyon à des régents. Barthélemy Aneau, nommé directeur en 1540, dirige l'institution jusqu'à son décès en 1561, au cours des incidents opposant les catholiques et les réformés à l'occasion d'une procession à Lyon.

En 1565, le consulat confie la direction du Grand collège aux Jésuites, qui rétablissent la discipline et les études, à la satisfaction de la population lyonnaise. Lors de la prise de pouvoir par les Ligueurs à Lyon, les Jésuites s'engagent moins que les Carmes dans les luttes politiques et religieuses, restant ainsi en grâce auprès d'Henri IV.

Après 1763, date de l'expulsion de France des Jésuites, le Grand collège est administré par le Bureau des collèges (sous-série 3 D), puis confié aux Oratoriens jusqu'à la Révolution (sous-série 4 D).

 

Histoire de la conservation

Le fonds du collège de la Trinité provient pour la plus grande partie des dossiers versés au dépôt d'archives du district en 1790. Le supplément réintégré à la suite de la sous-série en 2017 provient de dons et de legs ultérieurs : cf. René Lacour, Guide des Archives départementales du Rhône, dactyl., s. d., vol. 1, p. 62.

En 1864, 196 articles ont été cotés D 1-196 par l'archiviste départemental, Jean-Prosper Gauthier, dans l'inventaire imprimé des séries A-E. En 2006, à la faveur du reconditionnement, Nathalie Favre-Bonvin a mis en place la sous-série 1 D et les archives ont été recotées 1 D 1-196. En 2017, Constance Langlade de Montgros a achevé l'analyse du supplément.

Modalités d'entrées

Type d'entrée : Versement

Présentation du contenu

La quasi-totalité du fonds est consacrée aux propriétés du collège de la Trinité, tant à Lyon qu'hors de Lyon, et en particulier aux prieurés tenus en bénéfice par les Jésuites du collège. C'est dans les fonds des prieurés de Saint-Julien-en-Jarez, de Tence et de Dunières que se trouvent les documents les plus anciens du fonds, remontant au XIIIe siècle.

Le fonds est riche d'informations relatives aux activités intellectuelles du Grand collège, notamment sur l'observation du temps et des étoiles à Lyon d'une part, et sur la composition de la bibliothèque. En revanche, aucun document n'est consacré à l'enseignement et aux méthodes d'enseignement, et seulement deux pièces isolées renseignent sur la scolarité.

Le classement est organisé de la sorte : titres de fondation et privilèges ; personnel ; bâtiments, observatoire et bibliothèque ; rentes et pensions ; propriétés à Lyon et hors Lyon, dans les paroisses de Rochetaillée et Millery ; domaines en Bresse et en Dombes ; bénéfices : prieurés de Saint-Julien-en-Jarez, de Saint-Martin-de-Tence et de Dunières, en Velay ; missions dans les environs de Lyon et liens avec d'autres collèges jésuites (dans le supplément seulement).

Conditions d'accès

Librement communicable.

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Fonds d'archives

8 B 1100 : Paul Perrache, livre des dépenses pour le Grand collège rue du Pas Étroit (1753).

 

2 D : Fonds du Petit collège ou collège Notre-Dame du Bon Secours (Jésuites) (1367-1785) : notamment les cotes 60-66 et 107-108 qui concernent le séquestre des biens et le remplacement des Jésuites après 1763, et se rapportent donc également au Grand collège.

 

3 D 1-55 : Fonds du Bureau des collèges (1342-1792).

 

4 D 1-40 : Fonds du collège de la Trinité (Oratoriens) (1763-1792).

 

18 H 1-111 : Fonds des Jésuites - noviciat de Saint-Joseph (1509-1773).

 

Bibliothèque, fonds Léon Galle :

Lyon Marchand : satire française sur la comparaison de Paris, Rouen, Lyon et Orléans et sur les choses mémorables depuis l'an 1524, sous allégories et énigmes par personnages mystériques, jouée au collège de la Trinité à Lyon en 1542, Lyon, éd. Pierre de Tours, 1542.

 

Récit touchant la comédie jouée par les Jésuites et leurs disciples en la ville de Lyon au mois d'août 1607, Lyon, éd. Boitel, s.d.

 

FG A 112 (5) : « Église du collège de la Trinité à Lyon : coupe longitudinale, d'après le projet primitif », croquis d'après Martellange par L. Charvet. Lyon, Fuggre, 1617, 27 x 17 cm.

 

FG F 531 : Règlemens pour les pensionnaires des pères jésuites du Collège de Lyon, Lyon, éd. André Molin, 1711.

 

FG C 139 : Le petit maître suranné, comédie en cinq actes et en vers avec des intermèdes liés à la pièce, représentés par les écoliers du Grand Collège de la Sainte-Trinité les 12-13 juin 1756, Lyon, éd. Louis Buisson, 1756.

 

FG C 392 Arrêt de la Cour du Parlement concernant les harangues des collèges de Lyon (14 déc. 1762). Lyon, P. Valfray, 1763.

 

PERICAUD (A.), « Le jugement universel : action en trois actes représentée par les écoliers du collège de la Trinité les 7-9 août 1607 », dans Variétés historiques, biographiques et littéraires, Lyon, éd. Boitel, 1836-1837, p. 52-75.

 

Archives nationales

AD XVI 71-8 (Imprimés).


KK 1114 : Gouvernement et généralité de Lyon : mémoire de l'intendant de 1697 annoté en 1762. 1697-1762.

 

Archives municipales de Lyon

BB 84, 87, 132, 141, 143-144, 153, 206, 226, 271, 299, 301, 305 et 308.


3 GG 152-154 : Collège de la Trinité : actes constitutifs, délibérations, comptabilité, pensionnat, correspondance (1603-XVIIIe s.).

 

Bibliothèque municipale de Lyon

Fonds Coste, ms. 1039 : Extrait des actes capitulaires de l'Église de Lyon, concernant l'enseignement à Lyon, les collèges de la Trinité et de Notre-Dame, et les Jésuites, directeurs desdits collèges. Mention de Jean Chalandat, nommé par le chapitre, recteur des écoles et collèges de Lyon (1396-1659).

 

Fonds Coste, ms. 113 : Barthélemy Aneau. « Lyon marchant Satyre Françoise. Sur la comparaison de Paris, Rohan, Lyon, Orléans, et sur les choses mémorables depuys L'an mil cinq cens vingt-quatre. Soubz Allegories et Enigmes Par personnages mysticques jouée au College de la Trinité à Lyon. 1541. M. D. XLII. On les vend à Lyon, en rue Mercière par Pierre de Tours », copie ms.

 

Bibliothèque du Palais des arts, ms. 79 : « Mémoire instructif pour Messieurs les juges de la sénéchaussée de Lyon, qui ont apposé le scellé sur la bibliothèque du collège de la Trinité de ladite ville, occupé cy devant par les Jésuites. Donné au mois d'avril 1762 par M. Pierre Adamoli, ancien conseiller du Roi et grand-maître des ports, ponts et passages de Lyon, et provinces de Lyonnois, Forest et Beaujolois » (p. 45) ; « Note des principaux livres qui doivent se trouver dans la bibliothèque du grand collège de la Trinité à Lyon en avril 1762, lesquels ont été vus en 1761 par celui qui en donne le mémoire » (cf. document précédent) (p. 46) ; « Traicté fait et accordé entre MM. les Conseillers de la ville et communauté de Lyon, d'une part, et MM. les courriers de la confrairie de la Sainte-Trinité, d'autre, pour l'établissement du collège de la Trinité, autrement dit le grand collège » (p. 62) ; « Traité fait par Messieurs les échevins de la ville de Lyon avec Me Barthelemy Aneau, pour le collège de la Trinité, tiré des registres de la ville » (p. 66) ; « L'entrée de la Compagnie de Jésus au collège de Lion » (p. 77) ; « Application au collège de la Trinité des granges de la confrairie », et autres subventions du consulat (p. 82).

Bibliographie

Une synthèse commode a été publiée en 2019 :

SOURIAC (Pierre-Jean), directeur, Du collège de la Trinité au lycée Ampère : 5 siècles d'histoire, Lyon, éditions lyonnaises d'art et d'histoire, 2019.

 

Les Jésuites

DEMOUSTIER (A.), « Les catalogues du personnel de la province de Lyon en 1587, 1606 et 1636 », dans Archivum historicum Societatis Jesu, XLII (1973), XLI (1974).

 

DOMPNIER (Bernard), « L'activité missionnaire des Jésuites de la province de Lyon dans la première moitié du XVIIe siècle », dans Mélanges de l'École française de Rome. Moyen-Âge, Temps modernes, tome 97, n° 2, 1985, p. 941-959.

 

FOUILLOUX (Étienne, dir.) et HOURS (Bernard, dir.), Les Jésuites à Lyon, XVIe-XXe siècle, Lyon, ENS Éditions, 2005.

 

FOUQUERAY (H.) Histoire de la Compagnie de Jésus des origines à la suppression, Paris, 1910, 2 vol.

 

GUITTON (R.P. Georges), Les Jésuites à Lyon sous Louis XIV et Louis XV : activités, luttes, suppression (1640-1778), Lyon, Procure des RR. PP. Jésuites, 1954.

 

Les Jésuites et l'éducation

 

CHEVALIER (J.-C.), « La pédagogie des collèges jésuites », dans Le discours de l'école sur les textes, Littérature, n° 7, 1972, p. 120-128.

 

COMPÈRE (Marie-Madeleine) et JULIA (Dominique), Les collèges français (XVIe-XVIIIe siècles), Répertoire, t. 1, France du Midi, Paris, CNRS-INRP, 1984.

 

DAINVILLE (François de), Les Jésuites et l'éducation de la société française. La naissance de l'humanisme moderne, Paris, Beauchesne, 1940.

 

DAINVILLE (François de), « L'enseignement des mathématiques dans les collèges jésuites de France du XVIe au XVIIIe siècle », dans Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 1954, tome 7, n° 1, p. 6-21, et n° 2, p. 109-123.

 

DAINVILLE (François de), « Collèges et fréquentation scolaire au XVIIe siècle », dans Population, 12e année, n° 3, 1957, p. 467-494.

 

DAINVILLE (François de), L'éducation des Jésuites (XVIe- XVIIIe siècles). Textes réunis et présentés par Marie-Madeleine Compère, Paris, Éditions de Minuit, 1978.

 

JULIA (Dominique), « Une réforme impossible », dans Actes de la recherche en sciences sociales, volume 47-48, juin 1983 : Éducation et philosophie, p. 53-76.

 

Le collège de la Trinité à Lyon

BAZIN (Hippolyte), Le collège de la Trinité à Lyon au XVIe siècle, discours prononcé à la distribution des prix du lycée de Saint-Rambert, Paris, Paul Dupont, 1886. [FG C 769].

 

BRASART (Georgette), « Le collège de la Trinité et la Réforme à Lyon au XVIe siècle », dans Positions des thèses soutenues à l'École des Chartes, 1944, p. 9 et suiv. [8° L 487/10].

 

CHARVET (Léon), Biographies d'architectes : Étienne Martellange, architecte du collège de la Trinité (1569-1641), Lyon, Glairon-Mondet, 1874.

 

DEMOGEOT (Jacques), « Notice historique sur le Collège royal de Lyon », dans Lyon ancien et moderne, Lyon, L. Boitel, 1838, t. 1, p. 409.

 

GALECTEROS DE BOISSIER (Lucie), « Théâtre de Jésuites et décors monumentaux à Lyon au temps de Louis XIV, Claude-François Ménestrier et Thomas Blanchet », dans Actes du colloque de Marseille, 1975, p. 223-227.

 

GERIG (J.), « Le Collège de la Trinité à Lyon avant 1540 », dans Revue de la Renaissance, 1908-1909.

 

GERIG (J.), « Barthélemy Aneau », dans Revue de la Renaissance, 1910.

 

GIRARDIN (Chantal), «  Une doctrine jésuite de l'exemple. Le Dictionnaire royal augmenté de François-Antoine Pomey », dans Langue française, vol. 106 (1995), n° 1, p. 21-34.

 

GUILLOT (Pierre), Les Jésuites et la musique : le collège de la Trinité à Lyon (1565-1762), Liège, 1991.

 

MOREL de VOLEINE, « Lyon et ses monuments : le collège et la bibliothèque », dans Gazette de Lyon, 7 déc. 1852.

 

NIEPCE (Léopold), Archéologie lyonnaise. Boiseries et bibliothèque de Cluny, médailliers du collège de la Trinité, de l'Hôtel de Ville, d'Adamoli et des Grands Augustins, Lyon, H. Georg, 1881.

 

PERRIN (Jean-François), La Culture des lettres et les établissements d'instruction publique de Lyon de l'ère chrétienne à la Révolution, Lyon, Rey, 1892.

 

PARGUEZ (Guy), « Les éditions du XVIe siècle de Barthélemy Aneau à la Bibliothèque municipale de Lyon », dans Bulletin de l'Association d'étude sur l'humanisme, la réforme et la renaissance, n° 47, 1998, p. 51-62.

 

PICOT (Joseph), Les Jésuites à Lyon de 1604 à 1762 : le collège de la très saincte Trinité, Paris, éditions aux Arts, 1995.

 

POUZET (Philippe), Le Passé du lycée Ampère, Lyon, impr. Noirclerc et Fénétrier, 1937.

 

RAVIER (R.P. André), Le Collège de la Sainte-Trinité et l'externat Saint-Joseph de Lyon, Lyon, éd. Sainte-Hélène, 1948.

 

REURE (chanoine O.-C.), Curiosités bourbonnaises : le Bourbonnais. Jacques Fraichet, directeur d'une école privée et principal du collège de la Trinité à Lyon, Moulins, Grégoire, 1910.

 

TISSEUR (Clair), Histoire du Grand collège : les commencements de l'instruction secondaire à Lyon, Lyon, Storck, 1898.

 

VAN DAMME (Stéphane), "Sociabilité et culture urbaines : Le rôle du collège de la Trinité à Lyon (1640-1730)", Histoire de l'éducation, 90, 2001, p. 79-100.

 

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

1D28-1D88

Date

1491-1761

Cote/Cotes extrêmes

1D73-1D88

Date

1491-1746

Cote/Cotes extrêmes

1D73-1D76

Date

1528-1746

Présentation du contenu

Domaine situé paroisse de Tramoye, en Bresse.

Cote/Cotes extrêmes

1D73-1D74

Date

1528-1656

1528-1588.

Cote/Cotes extrêmes

1D73

Date

1528-1588

Présentation du contenu

Anciens titres de propriété : acquisitions d'une terre à Tramoye par Philippe Corsand ; de plusieurs terres par Antoine Parmerii ; de deux verchères par Pierre Overd, bourgeois de Montluel ; d'une terre aux Ormes et d'un verdier par le même. Échanges : entre Antoine Parmerii et Henri Escoffier ; entre Pierre Overd et Claudine Basset ; entre Pierre Overd et Jean Ravallier, affaneur. Rachat d'une pension due aux Célestins de Lyon par Pierre Overd, etc. Vente d'un domaine à Tramoye, en faveur des Jésuites, par Charles-Emmanuel Porcet et Catherine Dantin, sa femme.