EDEPOT55 - Commune des Chères

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT55 / 1-EDEPOT55/175

Date

1759-1988

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Origine

Commune des Chères

Biographie ou Histoire

La commune des Chères se situe dans le canton d'Anse à une quinzaine de kilomètres de Lyon. Elle est entourée des communes d'Ambérieux et de Quincieux au nord, de Chasselay au sud et à l'est et de Marcilly-d'Azergues et de Morancé à l'ouest.

Le nom des Chères, qui a existé aussi sous la forme Leschères ou Leschières tire son origine de l'ancien français laîches ou lesches, nom vernaculaire du carex, une plante poussant dans les lieux humides. Pendant la période de la Révolution française, la commune est appelée Les Échelles.

Au Moyen Âge, Les Chères appartient en partie à la famille de La Côte. Une autre partie dépend de l'abbaye de Savigny. En 1669, le château est la propriété d'un certain Pierre de Brosses.

Jusqu'au XVIIIe siècle, une partie du territoire actuel des Chères est situé sur la paroisse de Chasselay et l'autre sur celle de Lissieu. Ce n'est qu'en 1758 que Les Chères devient une annexe de Chasselay, puis une commune à part entière en 1803.

Située sur le tracé de la route nationale de Paris à Lyon, la commune connaît au XIXe une activité commerciale et artisanale florissante qui prend fin avec l'arrivée du chemin de fer.

Aujourd'hui, la commune fait partie de la Communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées et compte 1440 habitants (2013).

Modalités d'entrées

Jusqu'en 2015, les archives de la commune des Chères ont étéconservées dans les locaux de la mairie.

Puis, conformément au Code du patrimoine (article L.212-11) et à la suite de la visite d'inspection communale, le fonds des archives de la commune des Chères a fait l'objet d'un dépôt aux Archives départementales et métropolitaines le 28 juillet 2015.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune des Chères comprend les registres paroissiaux et d'état civil, des documents cadastraux, des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (agriculture, affaires militaires, police, hygiène, élections, recensement de la population, voirie, assistance et prévoyance, instruction publique).

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges, les textes réglementaires imprimés, les circulaires générales concernant toutes les communes du département et certains documents comptables ont été éliminés réglementairement. Un bordereau d'élimination a été adressé à la commune et a été visé par les deux parties (la commune et les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon).

Accroissements

Il n'y a pas d'accroissement prévu, sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

En 2003, les archives de la commune ont fait l'objet d'un classement par le Centre de Gestion du Rhône. À la suite de ce classement, un instrument de recherche a été rédigé.

Puis, en 2016, le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

La totalité des documents contenus dans ce fonds est librement consultable. Les registres paroissiaux et d'état civil sont consultables sous format numérique.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Langue des unités documentaires

Français.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation. La collection communale des registres d'état civil n'a pas été numérisée. Toutefois, afin de conserver l'intégrité physique des documents, il est vivement recommandé de se reporter à la collection départementale qui est numérisée.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône

1 C 292: reconstructions et réparations de bâtiments religieux.
Sous-série 4E: registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Sous-série 11G: chapitre Saint-Martin-d'Ainay.
Sous-série 1H: abbaye de Savigny.
Sous-série 27H: abbaye de Saint-Pierre-les-Nonnains.
Sous-séries 34H: visitandines de Lyon.
Sous-série 44J: Famille Chaponay.
Série Op 297-301: administration et comptabilité communales.
Sous-série 3P: cadastre.
Série Q: domaines, enregistrement, hypothèques.
Série S: travaux publics et transports.

Archives communales de la commune des Chères

Bibliographie

Ouvrages généraux

COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Editions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADRML : FM 6653).

COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADRML : FM 2151)

GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADRML : INV 69 C 8-10).

ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADRML : FM 1751.1-2)

VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADRML : FM 299)

CENTRE DE GESTION DU RHÔNE, Répertoire numérique des archives de la commune de Les Chères, 2003 (cote ADRML: INV 69 C 131.1).

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT55/6-EDEPOT55/32

Date

1793-1932

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT55/6-EDEPOT55/29

Date

1793-1872

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT55/22-EDEPOT55/29

Date

1793-1872

1863-1872.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT55/29

Date

1863-1872.