317J - André Vessot, militant CFDT

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

317J 1-317J46

Date

1852-2016

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Origine

André Vessot et sa famille

Biographie ou Histoire

André Vessot est né le 1er mars 1943 à Montchat dans le 3ème arrondissement de Lyon. Il fait ses études à Notre-Dame du Bon Secours (Montchat, Lyon 3ème) puis à l'École de la Salle (Lyon 1er). Il obtient le brevet de technicien supérieur en chimie en 1962. À la fin de l'année 1962, il effectue son service militaire et part en Algérie en mars 1963 à Arzew, base pétrochimique à l'est d'Oran. Il y fréquente le Foyer Pie XI à Oran, où il rencontre un militant syndicaliste chrétien.
De retour en France en 1964, il est embauché à la Rhodiaceta de Vaise, à la direction développement, basée à Gorge de Loup.
En 1967, il se syndique à la CFDT, en 1969 devient délégué syndical et membre du bureau de la section de l'entreprise Rhodiaceta, qui compte environ 7000 salariés. L'entreprise a petit à petit fermé ses portes et en 1977 la partie recherches polymères où André Vessot travaillait, a été transférée au Centre de Recherches de St Fons.
Dans les années 1973-1974, il devient conseiller à l'Union départementale (UD) de la CFDT du Rhône.
En septembre 1985, il devient permanent à l'UD et de 1988 à 1991 il occupe le poste de secrétaire général.
Suite à l'arrêt de cette fonction, il reste syndiqué mais cesse toute activité à la CFDT.
De 1993 à 2002, il travaille pour Rhône Poulenc, repris ensuite par Progil, puis Aventis, au Centre de Décines à l'équipe qualité sur fabrication et aux laboratoires.

Histoire de la conservation

Les archives familiales ont été conservées dans les domiciles des grands-parents (Cours Eugénie jusqu'en 1944 et à Monchat jusque dans les années 1970 dans le 3ème arrondissement de Lyon), puis au domicile d'André Vessot, avenue Paul Santy à Lyon 8ème.

Modalités d'entrées

Le fonds a été donné en septembre et décembre 2018 aux Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon par André Vessot qui le conservait.

Présentation du contenu

Le fonds conserve des archives familiales et syndicales.
On peut notamment signaler pour les archives familiales celles de Jean Louis Isaac Tardy cotées en 317 J 4-12 ; né le 6 octobre 1834 à Gex (Ain) et décédé le 13 septembre 1885 à Lyon, il a été médecin et a participé à l'expédition militaire de Chine en 1860, pendant laquelle il a tenu un journal de bord (317 J 8). Parmi les archives personnelles de Louise Duchamp, mère du donateur (née le 5 septembre 1906 à Lyon 2ème et décédée le 2 septembre 1945 à Lyon 3ème), on trouve des cahiers des dépenses quotidiennes (1926-1927, 1931-1939) cotées 317 J 20.
Une seconde partie conserve des documents syndicaux, notamment produits par la Corporation des employés de la soierie lyonnaise, les syndicats professionnels féminins, la CFTC et la CFDT.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Pas d'élimination.

Conditions d'accès

Le fonds est propriété du Département du Rhône.
L'accès aux documents est libre.

Mots clés personnes

Cote/Cotes extrêmes

317J1-317J24;317J44

Date

1852-1979

Cote/Cotes extrêmes

317J4-317J12

Date

1852-1886

Biographie ou Histoire

Né le 6 octobre 1834 à Gex (Ain). Décédé le 13 septembre 1885 à Lyon.
Marié le 1er décembre 1874 à Versailles avec Palmyre Lemaire née le 12 février 1835 à Cysoing (Nord).

Éléments biographiques.

Cote/Cotes extrêmes

317J12

Date

XIXe s.

Présentation du contenu

Fiche d’éléments biographiques, photocopies de pièces d’état civil, contrat de mariage, dossier de nomination de chevalier de la Légion d’honneur.