1T - 3933W - Lycée Edouard Herriot (Lyon)

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

1T 2650-1T2827;1T2829-1T2911;3933W 1-3933W277

Date

1875-1978

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Importance matérielle

15,50 ml

Origine

Lycée Edouard Herriot

Biographie ou Histoire

Créé en 1882, cet établissement scolaire est le premier lycée de jeunes filles de Lyon. Il prend, à ses débuts, le nom de Lycée Edgar Quinet. Il change de nom en 1957, en hommage à l'ancien maire de la ville de Lyon et ancien professeur : Édouard Herriot.

Il se situait quai Sarrail, à proximité du collège-lycée Ampère, dans le 6ème arrondissement de Lyon. Mais par manque de place, au début du XXe siècle, il est décidé de sa construction place Edgar Quinet (toujours dans le 6ème arrondissement de Lyon).

Les élèves pouvaient y poursuivre leur scolarité de l'enfantine (degré intermédiaire entre l'école maternelle et l'école élémentaire, accueillant des enfants âgés de 2 à 6 ans) aux classes préparatoires.

Jusqu'en 1959, le terme « lycée » désignait des établissements d'État dont l'enseignement secondaire allait de la sixième à la terminale.

Sa première directrice fut Mme Desparmet, qui le dirigea jusqu'en 1908.

Histoire de la conservation

C'est un sauvetage qui amène, en 2004,  une équipe des Archives départementales à rapatrier quelques 30 ml de vrac. Ces archives se trouvaient dans les sous-sols de l'établissement, où elles étaient stockées dans de mauvaises conditions de conservation : une partie du fonds a été touchée par une inondation dont certains documents ont gardé des traces.

Modalités d'entrées

Ce fonds a fait l'objet d'un versement en juillet 2004.

Présentation du contenu

Ce fonds du lycée Édouard Herriot (anciennement lycée Edgar Quinet) couvre une large période, de 1882 à 1978. Il permet de retracer l'histoire administrative (comptabilité et gestion du personnel), mobilière (suivi du bâtiment et du mobilier) et scolaire de cet établissement d'enseignement lyonnais.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Un métrage de 1,20 ml a été éliminé, constitué de feuillets administratifs vierges, de factures et de doublons.

Mode de classement

Le plan de classement suit l'organisation et le fonctionnement de l'établissement.

Conditions d'accès

L'ensemble du fonds est communicable à l'exception de 18 articles en raison de leur mauvais état matériel (1T2651, 1T2740, 1T2742-12745,1T2747-1T2748, 1T2754-1T2755, 1T2757-1T2759, 1T2763-1T2764, 1T2816, 1T2890 et 3933W11).

 

Conditions d'utilisation

Conformément au règlement de la salle de lecture.

Langue des unités documentaires

Français, anglais et allemand.

Autre instrument de recherche

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

 

Série T, Instruction publique, Préfecture du Rhône, 3ème division, 1er bureau, 1789-1942.

T352, Lycées et collèges de jeunes filles, 1914-1932.

T359, Bourses - Lycées de jeunes filles, 1907-1918.

 

Rectorat de Lyon

3213W, Dossiers du personnel enseignant et non enseignant, 1895-1968.

631W, Baccalauréat, 1833-1940.

5621W, Diplôme du baccalauréat, 1932-1976.

 

 

Archives municipales de Lyon

 

1615WP/69, Plan du quartier Grôlée comprenant le Lycée de jeunes filles, place Edgar Quinet, 1939.

486WP/73, Travaux dans les bâtiments communaux du 6ème arrondissement de Lyon, 1899-1946.

843WP/24/2, Contrôle des travaux, Lycée de jeunes filles place Edgar Quinet, 1951-1953.

477WP/25-477WP/33, Service chargé des bâtiments communaux, concours pour l'installation et l'aménagement du Lycée et autres suivis de travaux, 1880-1905.

Bibliographie

Lycées et collèges de jeunes filles, Rapports et discours à la Chambre des députés et au Sénat, décrets, arrêtés, circulaires, etc. relatifs à la loi sur l'enseignement secondaire des jeunes filles. Préface par Sée (Camille), Conseiller d'État. Troisième édition, 1888. (Références des lycées aux pages VI, 527 et 618).

 

Gréard (Octave), L'Enseignement secondaire des filles, Paris, Delalain, 1882.

Octave Gréard élabore en 1868 une nouvelle organisation des écoles primaires en trois cycles de deux ans chacun (cours élémentaire, cours moyen et cours supérieur) aboutissant au certificat d'études. Elle sera étendue à toute la France. Il est à l'origine de la création des lycées de jeunes filles et joue un rôle dans la réforme du baccalauréat.

 

Mayeur (Françoise), L'enseignement secondaire des jeunes filles sous la Troisième République, Paris, Éditions Les presses de Science po, 1977.

 

Mayeur (Françoise), L'éducation des filles en France au XIXè siècle, Paris, Perrin, 2008 (1ère édition Hachette, 1979).

 

Lelièvre (Françoise te Claude), Histoire de la scolarisation des filles, Paris, Éditions Nathan, 1991.

 

Rogers (Rébecca) et Thébaud (Françoise), La fabrique des filles : l'éducation des filles de Jules Ferry à la pilule, Paris, Edition Textuel, 2010.

Cote/Cotes extrêmes

1T2822-1T2827;1T2829-1T2910;3933W181-3933W275

Date

1882-1972

Cote/Cotes extrêmes

1T2864;1T2875-1T2907;3933W255-3933W266

Date

1882-1972

Cote/Cotes extrêmes

1T2880-1T2907;3933W261-3933W266

Date

1890-1962

Cote/Cotes extrêmes

1T2887-1T2892

Date

1890-1948

1906-1909.

Cote/Cotes extrêmes

1T2889

Date

1906-1909