Série H Dépôt : archives des hôpitaux.

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

HDEPOTCONDRIEU A1-U1

Date

1506-1997

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Importance matérielle

8,61

Biographie ou Histoire

L'hôpital de Condrieu se situe dans la commune de Condrieu, à une cinquantaine de kilomètres de Lyon, à la frontière entre les départements du Rhône, de la Loire et de l'Isère. La ville est connue dès l'Antiquité pour sa production viticole.

Un hôpital est attesté dès 1288 mais la date de sa fondation reste inconnue. Peu d'informations subsistent sur cet hôpital du fait de la destruction des terriers en 1791. Il était constitué de l'hôpital et d'un collège. De même, ce sont sans doute les archevêques de Lyon, les seuls à pouvoir conférer à l'établissement les droits seigneuriaux dont il jouissait, qui en sont les fondateurs, mais aucun document ne vient attester cette supposition. L'hôpital est arrenté par la confrérie du Saint-Esprit de Condrieu, mais leur terriers ont également été brûlés à la Révolution. 

Il a pour principale fonction d'accueillir les pèlerins, les vagabonds et les soldats et dispense également des soins et secours à domicile.

 

Au fil des années, la situation de l'hôpital est de plus en plus précaire. Les ressources diminuent ; les terrains sont affermés et les bâtiments tombent en ruine. Ainsi, en 1720, le curé,  M. Jourdain,  est obligé de faire réparer les bâtiments à ses frais.  

Dès 1722, Gaspard Besson fait des dons pour l'hôpital et le collège qui permettent de reconstruire partiellement les bâtiments. Puis, en 1727, il achète les domaines de la Loye et de Vérins, domaines regroupés par la suite et en fait don à l'hôpital. Aussi généreux soit-il, le don n'est pas suffisant pour le fonctionnement de l'hôpital et du collège. Les habitants jugent qu'il est plus avantageux que seul l'hôpital en bénéficie. La clause concernant le collège est alors supprimée de l'acte de donation. La gestion de celui-ci est finalement confiée aux frères des Écoles Chrétiennes en 1756.

Les lettres patentes du roi sont homologuées en 1730 et l'hôpital est érigé en Hôtel-Dieu. Il ne commence cependant réellement à fonctionner que vers 1735. Une trentaine de personnes y est alors soignée chaque année.

En 1759, les religieuses du Saint-Sacrement sont appelées à la direction de l'hôpital. Dans le même temps, elles dispensent des cours pour les jeunes filles pauvres.

À la Révolution française, l'hôpital de Condrieu devient la « Maison d'humanité» et est placé sous la dépendance de la municipalité en 1797. Les religieuses restent cependant à l'hôpital, car elles ne sont pas soumises au serment civique, contrairement à celles qui s'occupent de l'école. Celles-ci sont expulsées en 1791 après leur refus de prêter serment. L'école ne rouvrira qu'au début du XIXe siècle et sera ensuite transformée en asile pour vieillards.

En 1893, grâce à de nombreux dons et donations, un nouveau bâtiment est construit.

Le 1er octobre 1914, l'ordre est donné à la mairie de Condrieu de pourvoir à l'hospitalisation de soldats blessés ou malades.  L'hôpital s'érige alors en hôpital militaire. Trois salles de l'école maternelle, dont le bâtiment appartient à l'hôpital, ainsi que deux salles de l'hôpital vont ainsi accueillir près de 1200 soldats blessés jusqu'en mars 1919.

Après la Seconde Guerre mondiale, les bâtiments sont réaménagés et l'hôpital est restructuré et se spécialise pour accueillir les personnes âgées. Ainsi, en 1972, faute de salle de réanimation,  la maternité doit fermer.

Aujourd'hui, l'hôpital est installé sur deux sites : l'hôpital du centre-ville et la maison de retraite du Vernon qui a été inaugurée en 1977. Cependant, il est prévu que l'ensemble du centre hospitalier s'installe courant 2017 sur le seul site du Vernon, actuellement en reconstruction.

Modalités d'entrées

Le fonds de l'hôpital de Condrieu est constitué de plusieurs dépôts. Le premier a été effectué à la fin des années 1960 et le second le 12 mai 2016, à la suite de la visite d'inspection.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de l'hôpital de Condrieu contient des documents concernant la fondation de l'établissement, les malades hospitalisés ainsi que des dossiers thématiques concernant la gestion de l'hôpital (administration, domaines, legs et pensions, réglementation, financement, travaux et fournitures, économat). Le fonds contient également des dossiers administratifs et médicaux des patientes de la maternité pour les années 1950 à 1970.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges ainsi que des documents en double ont été éliminés réglementairement. Un bordereau d'élimination a été adressé à l'hôpital et visé par les deux parties (l'hôpital et les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon).

Accroissements

Il n'y a pas d'accroissement prévu, sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

Le fonds a fait l'objet d'un premier répertoire numérique détaillé par René Lacour avant son départ en 1976. Il a été revu et corrigé en 2009 par Benoit Van Reeth, conservateur général du patrimoine. Puis, après le second dépôt en 2016, l'ensemble du fonds a été reclassé et recoté selon le cadre la circulaire de classement des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales) et du cadre de classement des archives hospitalières (arrêté du 11 mars 1968 portant règlement des archives hospitalières).

Conditions d'accès

Les documents relatifs à la série Q (population hospitalisée) et à la série R (archives médicales)  sont soumis à un délai de communicabilité de 120 ans à partir de la date de naissance ou de 25 ans à partir de la date de décès si elle est connue.

Les dossiers de personnels sont soumis à un délai de communicabilité de 50 ans.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Langue des unités documentaires

Français.

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Sous-série 10 G 2265         Administration de l'hôpital et du collège de Condrieu (1730-1771).
Sous série 22G                    Prêtres sociétaires de Saint-Etienne de Condrieu (1433-1788).
Sous-série 50H 127            Confrérie du Saint-Esprit de Condrieu (fin XVIe).

 

                Bibliothèque municipale de Lyon

Manuscrits du Fonds Coste :

N° 363 : pièces concernant l'hôpital de Condrieu (XVIIIe s).

N° 405 : mémoire au sujet de la préséance du curé de Condrieu dans l'administration de l'hôpital dudit lieu (5 juillet 1755).

 

Archives municipales de Lyon

Archives des hospices civils de Lyon, fonds de la Charité :

B 281     Hoiries (1569-1761).

B 310     Rentes (1696-1778).

C 18       Acte de création de rentes pour les pauvres (1714-1728).

E 1545   Création de rente par l'Hôtel-Dieu de Condrieu (1761-1767).

H 4         Don fait aux recteurs de l'Hôtel-Dieu (1736).

Bibliographie

BATIA (Abbé J.), Notice historique sur l'hôpital de Condrieu au Moyen-âge et depuis son érection en Hôtel-Dieu en 1730, Vienne, 1925.

BUISSON (Adèle), Histoire de Condrieu et des environs depuis l'an 59 jusqu'à notre époque Vienne, Timon, 1850.

COCHARD (Nicolas-François), « Condrieu : notice historique et statistique » extrait de Almanach de Lyon, 1814.

MAIRIE DE CONDRIEU, Condrieu, un siècle d'histoire condriote, ville de Condrieu, 2000 (cote ADRML FM 4562).

RICHARD (Paul), « Notice historique sur Condrieu » dans Bulletin de la société historique de Lyon, 1910, p. 19-24.

MARET (Philippe) GUTTON (dir.), Les hôpitaux de l'Ancien Régime et leurs domaines ruraux : L'exemple de Lyon, Vienne et Condrieu, Université Lyon II, mémoire de Maîtrise d'Histoire Moderne (cote ADRML TH 202).

Cote/Cotes extrêmes

HDEPOT/CONDRIEUM/1-23

Date

1790-1956

Cote/Cotes extrêmes

HDEPOT/CONDRIEUM/1-15

Date

1824-1956

Cote/Cotes extrêmes

HDEPOT/CONDRIEUM/2-15

Date

1930-1956

Présentation du contenu

Carnets.

1938.

Cote/Cotes extrêmes

HDEPOT/CONDRIEUM/10

Date

1938