EDEPOT170 - Commune de Rontalon

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT170 / 1-EDEPOT170/95

Date

1608-1978

Origine

Commune de Rontalon.

Biographie ou Histoire

À l'époque romaine le territoire de la commune est traversé par la voie d'Aquitaine.

En 984 Rontalon est cité parmi les églises qui relèvent du comté de Lyon (cf. charte de l'évêque Burchard).

Vers les IXe-Xe siècles, un monastère de l'ordre de Saint-Benoit y est créé. La communauté est ensuite sécularisée. En 1180 une église est construite tout près de ce monastère, puis des maisons qui forment le noyau du village.

Au XIIIe siècle Rontalon figure parmi les possessions du prieuré de Saint-Irénée.

Les Chevaliers de l'Ordre de Malte ont eu une grande influence sur la vie et le développement du village. Une autre communauté religieuse s'installe en effet au lieu-dit le Souzy situé à 3,5 km du Bourg. Ce dernier devient la propriété des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem de Chazelle-sur-Lyon.

Ainsi, durant la période médiévale,  les lieudits et  quartiers de Rontalon étaient partagés entre plusieurs Seigneurs dont deux détenaient principalement les pouvoirs de commander, juger et  punir. C'étaient d'une part le lignage des Ruffier,  Seigneurs de Rontalon depuis 1252, qui rendaient hommage  au Chapitre de Saint-Jean à Lyon,  et d'autre part, les Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (ordre religieux et militaire) installés au lieudit «  Le Souzy », et qui dépendaient de la Commanderie de Chazelles.

Quelques dates importantes repérées grâce aux archives anciennes de la commune (tirées du site internet de la commune de Rontalon) :

1839 : construction du cimetière actuel qui a été agrandi par la suite une première fois en 1873 puis  une nouvelle fois en 1961-1962. Le cimetière était autrefois dans le bourg, autour de l'église.

1863 : projet de construction de l'Ecole de Garçons, sur un terrain provenant du château.

1870 : démolition de l'ancienne église en très mauvais état et construction de l'église actuelle de type néo-gothique.

1878-1879 : construction de l'Ecole de Filles, en remplacement du bâtiment de l'ancienne école qui menaçait ruine.

entre 1850 et 1890 : construction de routes et de  plusieurs chemins vicinaux

1894 à 1896 : adduction d'eau au bourg à partir d'une source située à Bezin, et construction d'une fontaine sur la place du village.

1914 :   ouverture de la ligne de chemin de fer Messimy St-Symphorien sur Coise, passant par Rontalon  (petite gare à 500 mètres du village).

1923 :  construction du Monument aux Morts de la guerre.

1929-1930 : arrivée de l'électricité à  Rontalon.

1933 :  cessation d'activité de la ligne de chemin de fer.

1956 :  adduction d'eau potable par le réseau intercommunal du Syndicat de Distribution d'Eau de  Millery-Mornant, pour le bourg et ses abords, ainsi que le bas de la Commune. Les autres écarts seront desservis après 1960 à partir du réseau du  Syndicat intercommunal des Monts du Lyonnais.

Modalités d'entrées

Conformément au Code du patrimoine (article L.212-11), le fonds des archives de la commune de Rontalon a fait l'objet d'un dépôt aux Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon le 25 avril 2019.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune de Rontalon comprend les registres paroissiaux, d'état civil de délibérations du conseil municipal et du bureau de bienfaisance, ainsi que des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (agriculture, affaires militaires, contributions, police, hygiène, élections, édifices et biens communaux, voirie, assistance et prévoyance ainsi qu'instruction publique).

 

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges, les textes réglementaires imprimés, les circulaires générales concernant toutes les communes du département, les doubles et certains documents comptables et d'élections ont été éliminés réglementairement. Un bordereau d'élimination a été adressé à la commune et a été visé par les deux parties (la commune et les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon).

Accroissements

Il n'y a pas d'accroissement prévu, sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

Les archives communales ont été partiellement classées par les archivistes du centre de gestion du Rhône dont la dernière mission a eu lieu en 2013. En 2019, à la suite du dépôt, le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

Les documents contenus dans ce fonds sont librement consultables. Cependant, certains dossiers contenant des données personnelles ne sont pas immédiatement communicables. Ils sont soumis à des délais de communicabilité afin de préserver la vie privée des personnes concernées (50 ans à partir de la clôture du dossier) ou le secret médical (120 ans à partir de la date de naissance ou 25 ans à partir de la date de décès).

Les registres paroissiaux, d'état civil et de délibérations du conseil municipal sont consultables sous format numérique.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation. La collection communale des registres d'état civil n'a pas été numérisée. Toutefois, afin de conserver l'intégrité physique des documents,  il est vivement recommandé de se reporter à la collection départementale qui est numérisée.

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Sous-série 4 E : registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Série O (cotes O 1306 à 1309) : administration et comptabilité communales.
Sous-série 3 P : cadastre.

11 FI 2337-2340 : cartes postales.

Commune de Rontalon : Archives communales non déposées.

Bibliographie

Ouvrages généraux

COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Éditions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADRML : FM 6653).

COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADRML : FM 2151)

GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADRML : INV 69 C 8-10).

ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADRML : FM 1751.1-2)

VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADRML : FM 299)

 

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE, Répertoire des archives de la commune de Rontalon, Lyon, 2013.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT170/53-EDEPOT170/62

Date

1881-1962

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT170/53-EDEPOT170/58

Date

1881-1992

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT170/54-EDEPOT170/58

Date

1881-1992

Présentation du contenu

Organisation et résultat : arrêtés préfectoraux, procès-verbaux d'élections et d'installation, listes d'électeurs, feuillets de dépouillement, arrêtés de convocation, circulaires, correspondance.

Référendums.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT170/58

Date

1945-1962