328J - Syndicat agricole et viticole de Villefranche-Anse

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

328J 1-328J12

Date

1888-2018

Origine

Syndicat agricole et viticole Villefranche-Anse

Biographie ou Histoire

Les syndicats professionnels sont créés par la loi Waldeck-Rousseau du 21 mars 1884. En Beaujolais, le premier syndicat agricole naît à Belleville sous la forme cantonale le 22 décembre 1887. Cette initiative sera suivie par le canton de Beaujeu (Haut-Beaujolais) le 7 janvier 1888 puis par celui du Bois-d'Oingt le 9 février 1888. Enfin, le 27 mars 1888, le syndicat regroupant les cantons de Villefranche et Anse voit le jour.

En 1895, le syndicat agricole de Villefranche et Anse crée les premières caisses mutuelles d'assurance contre la mortalité du bétail.

Le syndicat professionnel tel que pensé à l'origine perdure jusqu'au début du second conflit mondial, puis, en raison de la loi du 2 décembre 1940 qui instaure la « Corporation nationale paysanne », il est contraint de se mettre en sommeil jusqu'à la Libération. Suivant l'ordonnance du gouvernement d'Alger du 26 juillet 1944, les syndicats peuvent reprendre leurs activités. Le syndicat de Villefranche-Anse tel qu'il existait avant 1940 n'est pas réactivé, c'est un nouveau syndicat qui voit le jour : le syndicat intercantonal de Villefranche et d'Anse, dépendant de la Fédération départementale agricole et de la Confédération générale agricole (CGA). Ce syndicat tient lieu d'intermédiaire entre les grandes instances syndicales à l'échelle nationale et les petites instances à l'échelle communale. Ce dernier est finalement abandonné en 1961 pour réactiver le premier syndicat agricole de Villefranche-Anse, mis en sommeil depuis 1940.

Depuis le début de son existence, le syndicat se réunissait da ns les locaux du 11 rue de la Gare à Villefranche. En 1961, ces locaux étant devenus trop étroits, le syndicat de Villefranche Anse profite d'une liquidation judiciaire pour racheter les anciens bâtiments de l'usine Vermorel situés sur l'actuel boulevard Vermorel, aux numéros 172 et 210. Le projet est d'en faire une maison de la viticulture et de l'agriculture abritant plusieurs organisations syndicales et professionnelles du Beaujolais. Le syndicat de Villefranche Anse parvient également à ouvrir un espace muséal et une bibliothèque scientifique sur l'agriculture en rachetant le fonds de l'institut Vermorel. Le syndicat n'est donc plus strictement professionnel mais se veut toujours au service des professionnels en leur permettant d'occuper un lieu commun.

Le 18 novembre 2017, le syndicat crée le fonds de dotation pour le Beaujolais avec pour objectif de soutenir et préserver le patrimoine du Beaujolais. Tous les biens meubles et immeubles du syndicat sont transférés à ce fonds de dotation qui doit assumer le soutien aux viticulteurs en plus du soutien au patrimoine local. Le syndicat sera donc voué à disparaître lorsque tous ces biens auront été transférés au fond de dotation.

Histoire de la conservation

Le fonds a été conservé dans les locaux du syndicat, boulevard Vermorel, à Villefranche-sur-Saône.

Modalités d'entrées

Dépôt au Département du Rhône 28 mai 2019.

Présentation du contenu

Ce fonds est constitué de registres de comptes rendus des réunions d'instances ainsi que de quelques dossiers sur le patrimoine du syndicat.

Bien que peu volumineux, ce fonds présente un très grand intérêt à bien des égards. D'une part, il est un témoin du début du syndicalisme agricole dans le département du Rhône. Il renseigne donc sur les stratégies d'entraide et de défense mises en œuvre : achats groupés, assurances contre les calamités agricoles et sociales, œuvres sociales (rentes, allocations). Les comptes rendus mettent en lumière l'évolution de la situation agricole et viticole dans le département et plus largement au niveau national, la politique agricole, les marchés, la naissance des appellations d'origine.

 

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Aucune élimination n'a été opérée.

Mode de classement

Le plan de classement a été organisé autour de deux parties : les archives directement produites par le syndicat de Villefranche-Anse dans une première partie et l'unique registre provenant du syndicat intercantonal de Villefranche-Anse dans une seconde partie.

Conditions d'accès

Conformément aux prescriptions de l'association, l'intégralité du fonds est librement communicable.

Conditions d'utilisation

Conformément au règlement de la salle de lecture.

Langue des unités documentaires

La langue principale des documents composant le fonds est le français.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les documents sont sur papier.

Autre instrument de recherche

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon :

Fonds privés :

162 J : Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) du Rhône (1940-2000).

163 J : Union du Sud-Est (1887-1994).

174 J : Maison Pasquier-Desvignes (1869-1921). [Négociant en vins du Beaujolais]

193 J : Fonds Briante (1605-1990).

325 J : Union viticole du Beaujolais (1888-2008).

Archives orales :

Fonds de témoignages oraux sur la viticulture et le vin dans le Beaujolais (deuxième moitié du XXe siècle-début du XXIe siècle) : 1 AV.

Bibliographie

CORDELLIER, Serge, LE GUEN, Roger, « Organisations professionnelles agricoles : histoire et pouvoirs », Pour, vol. 196-197, no. 1, 2008, p. 64-79. URL : https://www.cairn.info/revue-pour-2008-1-page-64.htm

Cote/Cotes extrêmes

328J1-328J11

Date

1888-2018

Patrimoine immobilier et mobilier.

Cote/Cotes extrêmes

328J10

Date

1962-2014

Présentation du contenu

210 boulevard Vermorel : discours d'inauguration, listes des locataires des locaux, comptes rendus de conseil d'administration, correspondance (1962-1966, 1993-1994, 2014) ; bibliothèque Vermorel : rapport, descriptif des lieux, correspondance (1962-1963, 2000).