321J - Union des marchands de soie de Lyon

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

321J 1-321J545

Date

1869-2013

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Origine

Union des marchands de soie de Lyon

Biographie ou Histoire

La pébrine, maladie du ver à soie, apparaît en France dans les années 1850. S'ensuit une baisse de la production nationale de la soie, ainsi qu'une crise de la filature. À Lyon, la concentration géographique des marchands de soie et des fabricants de soierie dans le nord de la Presqu'île les incite à former une structure pour réduire les incertitudes auxquelles ils sont de plus en plus confrontés lors de leurs transactions.

L'Union des marchands de soie est fondée le 10 janvier 1870. Outre la défense des intérêts généraux du commerce des soies, l'UMS étudie les ressources des pays producteurs et consommateurs de soie. Chaque année, l'UMS procède à une enquête sur la production de la soie dans le monde. Les statistiques portent sur le nombre de sériciculteurs, les quantités de graines mises à l'incubation, les quantités récoltées, le prix de vente des cocons.
L'UMS intervient dans les règlements de litiges portés ou renvoyés devant elle. Enfin, elle fournit à ses adhérents des renseignements sur la clientèle qui achète des soies. Peuvent être admis comme adhérents les marchands de soie résidant à Lyon et d'autres résidant en France ou à l'étranger. (Renseignements tirés de la cote 321J 404 Exposition universelle de Lyon en 1889, comité départemental du Rhône, Rapports de la section d'économie sociale et d'assistance. 1889).

Histoire de la conservation

Les archives étaient conservées dans les locaux de l'Union des marchands de soie, 20 rue Joseph Serlin dans le 2ème arrondissement de Lyon.

Modalités d'entrées

Le fonds a été remis aux Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon par Christian Morel-Journel, trésorier de l'UMS le 12 mars 2019.

Présentation du contenu

Le fonds est principalement constitué des archives de l'Union des marchands de soie de Lyon. Les registres des instances de 1869 à 1977 permettent de retracer l'évolution de ce syndicat patronal. Le suivi de la production de la soie peut être étudié grâce aux statistiques produites par le syndicat (321J 70-107). Les membres du syndicat ont à cœur de codifier le commerce de la soie à Lyon;: en 1912 pour la vente de la soie, en 1928 pour la vente des soies ouvrées, en 1936, 1954 et 1971 pour la vente des soies grèges et ouvrées (321J 90). Les dossiers d'arbitrage des litiges (321J 108-122) sont riches en information sur la vie économique et sociale. Enfin, une importante documentation professionnelle locale a été rassemblée;: Compte rendu des opérations de la Condition publique des soies de Lyon, 1875-1935 (321J 153-158), Cours officiel des soies à Lyon, 1856-1937 (321J 159-174), Bulletin des soies et des soieries, 1879-1967 (321J 175-256).
Quelques fonds, moins importants en volume, sont également conservés.
Ainsi, la commission française de propagande de la soie (321J 274-304) illustre la volonté des soyeux de promouvoir la soie comme une étoffe de qualité.
Le syndicat des importateurs de tissus d'Extrême-Orient et de tous pays, appelé ensuite syndicat des importateurs de tissus asiatiques (321J 305-345) témoigne du lien fort qui s'est tissé avec les professionnels du textile en Chine et au Japon.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Des doubles, ainsi que des pièces comptables de la seconde partie du XXe siècle ont été éliminés, soit environ 7 mètres linéaires.

Conditions d'accès

L'accès aux documents est libre, sous réserve des dispositions prévues par la loi pour le respect de la vie privée.

Conditions d'utilisation

Conformément au règlement de la salle de lecture.

Autre instrument de recherche

Bibliographie

Coopérer, négocier, s'affronter, Les organisations patronales et leurs relations avec les autres organisations collectives, Sous la direction de Danièle Fraboulet, Cédric Humair et Pierre Vernus, Presses universitaires de Rennes, Collection « Pour une histoire du travail », 2014.

Autres données descriptives

L'introduction et l'inventaire ont été réalisés en 2020 par Adeline Chanellière, rattachée à la sous-direction des fonds anciens, notariaux, judiciaires et privés, avec l'aide d'Eddy Moiroux pour les ouvrages de bibliothèque.

Cote/Cotes extrêmes

321J1-321J273

Date

1869-2013

Cote/Cotes extrêmes

321J70-321J122;321J127-321J132

Date

1870-1985

Cote/Cotes extrêmes

321J70-321J88

Date

1871-1976

Cote/Cotes extrêmes

321J70-321J73

Date

1871-1920

1911-1920.

Cote/Cotes extrêmes

321J73

Date

1911-1920