16J - Ernest Chantre, archéologue

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

16J 1-16J20

Date

1772-1922

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Description physique

0,30 mètre linéaire.

Origine

CHANTRE ERNEST

Biographie ou Histoire

Ernest Chantre est né en 1843 dans la région lyonnaise. Toute sa vie, il publia des études scientifiques très diverses qui le firent connaître comme un des plus grands anthropologues français. Ses domaines de prédilection étaient l'anthropologie, mais aussi la géologie, la paléontologie, l'archéologie préhistorique et l'ethnographie. Il fut tout d'abord attiré par l'archéologie préhistorique. Ainsi, en 1866, à l'âge de 23 ans, il commença à publier ses études sur le temps paléolithique dans le Dauphiné, sur l'âge de bronze, l'âge de fer et sur le lac de Paladru. En 1880, sa carrière prit une nouvelle dimension car débuta la série de ses grands voyages, de ses missions d'étude pour lesquelles il rédigea toute une série d'ouvrages. Il voyagea ainsi dans différentes parties du monde : Syrie, Mésopotamie, Caucase, Arménie, Cappadoce, Égypte, Afrique du Nord. Lors de ces voyages, il se concentra presque exclusivement sur l'anthropologie.

Outre ses missions d'étude, Ernest Chantre fut également membre de nombreuses fondations, associations ou académies scientifiques. Il prit même part à la création de l'une d'elles, la Société d'anthropologie, en 1881, société qui regroupait d'éminents savants comme le docteur Lacassagne.

Chantre fut également professeur à l'université. On lui doit d'ailleurs la création de l'enseignement de l'anthropologie à Lyon, tout d'abord à la Faculté des sciences, puis à la Faculté des lettres.

Dans le monde de l'anthropologie internationale, Ernest Chantre a acquis une grande renommée. Il reçu de nombreuses décorations, des titres scientifiques et des honneurs officiels, notamment en Russie et en Égypte. En France, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur pour l'ensemble de sa carrière scientifique.

Ernest Chantre meurt en 1924 à l'âge de 81 ans.

Modalités d'entrées

Les archives d'Ernest Chantre ont été données aux Archives départementales du Rhône en mars 1913 par Chantre lui-même puis lors d'un autre don effectué en 1925, après sa mort.

Présentation du contenu

Ce fonds contient des documents très intéressants en relation avec l'anthropologie et l'archéologie préhistorique, des documents illustrés de nombreux schémas et dessins qui témoignent des découvertes scientifiques faites au XIXe et au début du XXe siècle par Ernest Chantre.

La sous série 16 J peut être divisée en trois parties bien distinctes : une partie du fonds se compose de documents personnels d'Ernest Chantre, concernant sa famille, depuis ses arrières grands-parents à ses parents. Le fonds contient notamment les récits des voyages de son père en France, en Italie et en Suisse. Une deuxième partie du fonds concerne directement sa carrière scientifique. On y trouve des comptes rendus de ses missions contenant des schémas de ses découvertes.

On y trouve également un grand nombre de documents concernant une 3e affaire de plagiat dite « affaire du crâne », qui a opposé Chantre au docteur Lortet (directeur du Musée d'histoire naturelle) en 1908.

La dernière partie du fonds ne concerne pas directement Ernest Chantre. Il s'agit en fait d'un ensemble d'archives notariales achetées à un notaire de la ville de Lyon, dans le but sans doute de constituer une collection de pièces originales, notamment des contrats de mariage et des contrats de vente de terres. Cette partie n'a pas été inventoriée car elle devrait être rapprochée du Fonds C. Tissot (Arch.dép. Rhône, sous-série 27 J), en raison de l'estampillage privé d'un certain nombre de pièces, réparties en deux dossiers provenant d'un don de cet érudit lyonnais en 1927.

Conditions d'accès

Fonds communicable.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône - Sous-série 33 J : Société historique, archéologique et littéraire ; 64 J 115 : photographie de Lortet ; sous-série 4 M : police ; sous-série 4 T : affaires culturelles dans le Rhône (4 T 56, 4 T 61) ; versement 3757 W : administration et activités du Musée (1906-2000) ; FG D 982 (53) : portrait d'Ernest Chantre.

Centre de conservation du Museum d'histoire naturelle de Lyon

Archives municipales de Lyon - 1 PH 492 : Portrait d'Ernest Chantre ; 285 WP 2/1 : legs d'Ernest Chantre au Museum de Lyon ; 524 WP 209 : dossier de carrière d'Ernest Chantre, sous-directeur du Museum.

Archives départementales de Haute-Loire - 1 J 876 : Lettres d'Auguste Aymard à Ernest Chantre (1873-1882).

Bibliothèque du Museum d'histoire naturelle - Ms 2256-2257 : correspondance d'Ernest-Théodore Hamy avec Ernest Chantre (1884-1889).

Musée du Quai Branly - Photographies de Chantre.

Bibliographie

Archives départementales du Rhône - E. Chantre, "Les Bicharieh et les Ababdeh. Esquisse ethnographiques et anthropométrique", dans Centenaire de l'Académie de Lyon, 1901, p.45-63 (FG C 85) ; FG D 33, R 73-1994 n°98.

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

16J3-16J19

Date

1860-1912​

Cote/Cotes extrêmes

16J5-16J7

Date

1871-1912

Correspondance professionnelle.

Cote/Cotes extrêmes

16J6

Date

1871-1911

Présentation du contenu

Pas de document entre 1898 et 1910.​