EDEPOT96 - Commune de Grigny

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT96 / 1-EDEPOT96/371

Date

1512-1985

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Importance matérielle

16,62 ml

Origine

Grigny (Métropole de Lyon)

Biographie ou Histoire

La commune de Grigny se situe sur le territoire de la Métropole de Lyon, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, sur la rive droite du Rhône. Les rivières affluentes du Rhône, le Garon et le Mornantet traversent son territoire.
Elle est entourée des communes de Vernaison et Sérézin-du-Rhône au nord, de Millery et Montagny à l'ouest, de Givors au sud-ouest et de Ternay à l'est. 
La date de fondation de Grigny est difficile à déterminer, mais de nombreux objets datant de l'Âge de Bronze, retrouvés sur son territoire, attestent de l'existence d'un gué sur son territoire depuis cette époque. .
Avant la Révolution française, Grigny est une paroisse et une seigneurie du Lyonnais. Elle dépend de l'archiprêtré de Mornant, de l'élection et de la sénéchaussée de Lyon.
Au Moyen Âge, de nombreuses familles se succèdent comme seigneurs de Grigny : les familles de Laire-Cornillon, de Levis Ventadour, de Merle et de Treux notamment. Au XVIIe siècle, la famille du Moulceau, grande famille d'échevins lyonnais et seigneurs de Grigny, fait construire, un château sur l'emplacement de l'ancien. Ce château, classé aux monuments historiques depuis 1984, possède de magnifiques peintures murales et abrite l'Hôtel-de-ville.
Au XVIIe siècle, les premières activités industrielles se développent sur la commune, notamment dans le domaine de la fabrication des chapeaux de feutre. Au XIXe siècle, la commune s'industrialise fortement avec l'installation de faïenceries (celle des Arboras en 1829 et « Bory et Cie » en 1896), de l'usine de produits chimiques « Maison Jacquand et Cie » en 1876 et d'une fabrique de pâtes alimentaires « Bertrand et Cie » en 1890.
La ligne de chemin de fer de Lyon à Saint-Etienne, qui traverse la commune, a fortement contribué à son développement démographique et industriel. Une importante gare de triage, située au lieu-dit « Badan » est créée en 1881 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). Il s'agit de la plus ancienne gare de triage en région lyonnaise. Pendant l'été 1944, cette gare, véritable nœud stratégique, est bombardée à plusieurs reprises par l'aviation alliée. Une partie de la ville est également touchée par ces bombardements.
Après 1945, la ville se reconstruit et connaît un fort développement démographique : entre 1962 et 1975 la population va presque doubler. Grigny compte aujourd'hui 9 567 habitants (2015).

Histoire de la conservation

Les Archives du Département du Rhône et de la Métropole de Lyon conservaient quelques documents disparates de la commune, déposés à une date inconnue, sans doute au début du XXe siècle. Puis, conformément au Code du patrimoine (article L.212-11), à la suite de la visite d'inspection communale et de la délibération du conseil municipale du 30 septembre 2016, le fonds des archives de la commune de Grigny a fait l'objet de deux autres dépôts aux Archives départementales et métropolitaines les 26 janvier et 8 mars 2018.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune de Grigny comprend les registres paroissiaux et d'état civil, ainsi que des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (agriculture, affaires militaires, contributions, police, hygiène, élections, édifices et biens communaux, voirie, assistance et prévoyance ainsi qu'instruction publique).
Le fonds compte de nombreux documents sur la vie de la commune pendant la Seconde Guerre mondiale et notamment sur la reconstruction après les bombardements de 1944.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges, les textes réglementaires imprimés, les circulaires générales concernant toutes les communes du département, les doubles et certains documents comptables et d'élections ont été éliminés réglementairement. Un bordereau d'élimination a été adressé à la commune et a été visé par les deux parties (la commune et les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon).

Accroissements

Il n'y a pas d'accroissement prévu, sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

En 2018, le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

La totalité des documents contenus dans ce fonds est librement consultable. Les registres paroissiaux et d'état civil sont consultables sous format numérique.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation. La collection communale des registres d'état civil n'a pas été numérisée. Toutefois, afin de conserver l'intégrité physique des documents,  il est vivement recommandé de se reporter à la collection départementale qui est numérisée.

Documents en relation

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

 Fonds publics

1C/31 : Verreries de Serin, Givors, Grigny, Pierre-Bénite et Rive de Gier (1749).
8C/434 : chemins, entretien et élargissement (1623-1787).
Sous-série 4 E : registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Sous-série Op/583-590 : administration et comptabilité communales.
Sous-série 3P/2611 : cadastre.
Série Q : domaines, enregistrement, hypothèques.
Série S : travaux publics et transports.
3 T 68 : dépôt des archives communales.
11 FI 736-744 : cartes postales. 

Fonds privés

42J/41 : Faïencerie lyonnaise à Grigny, M. Bory et compagnie, construction d'ateliers : plan sur calques des façades et des coupes. [Fonds  du cabinet d'architectes Desjardins-Cateland]
61J : Fonds Barrelon, maître verrier à Grigny.
103J/68 Mairie de Grigny, remise en état des peintures murales de la salle du Conseil Municipal (1984) [Fonds Mortamet].
169J/39 : Collection de pièces relatives à Grigny : notes manuscrites et transcriptions effectuées par Antoine Fayard (1947-1948), collection de documents constituée par Antoine Fayard (1691-1937), actes notariés, agendas et autres papiers personnels des familles Fayard et apparentées (1840-1945) [Fonds Feuga].


Commune de Grigny
Archives communales non déposées

Bibliographie

Ouvrages généraux
 
COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Éditions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADRML : FM 6653).
 
COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADRML : FM 2151)
 
GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADRML : INV 69 C 8-10).
 
PELLETIER A., Grande Encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône, Horvath, 1980-1983,  4 volumes (cote ADRML : 8 P 554.1-4)
 
ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADRML : FM 1751.1-2)
 
VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADRML : FM 300).
 
 
Ouvrages sur Grigny
 
AMIS DU VIEUX GRIGNY et BALME R., Mémoire en images Grigny, 1998, Éditions Alan Sutton (cote ADRML : FM 3488)
 
BRENOT E., 150 ans de chemin de fer Grigny-Badan,  1982, Association Amis de vieux Grigny / Service culturel municipal (cote ADRML : COMRHO 190)
 
BRENOT E., L'histoire de Grigny-en-Lyonnais des origines à 1789, 1980, Mairie de Grigny (cote ADRML : COMRHO 191)
 
CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE DU RHONE, Répertoire numérique des archives communales de Grigny, 2005 (cote ADRML : INV69C/160).
 
 
Site internet
Commune de Grigny : http://www.mairie-grigny69.fr [dernière connexion le 21/06/2018].

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT96/7-EDEPOT96/371

Date

1791-1985

Urbanisme.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT96/370

Date

1922-1955

Présentation du contenu

Autorisation de construction pour des maisons privées : plans, notices, correspondance.