286J - Fonds des architectes Gimbert et Vergély

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

286J 1-286J571

Date

1958-2009

Description physique

Le fonds représente 60 ml. La numérotation des articles est discontinue.

Origine

Gimbert et Vergély (architectes)

Biographie ou Histoire

L'association de René Gimbert et de Jacques Vergély date de 1967 à la suite d'un diplôme d'architecte  commun  obtenu à l'École  Nationale  Supérieure  des  Beaux-Arts de Paris ( Essai sur un métro générateur ) et d'une thèse soutenue à l'Institut d'Urbanisme de l'Université de Paris ( Vers des systèmes structurateurs de communications urbaines ).               

La nature des  sujets traités et l'intérêt qu'ils portent aux problèmes du développement des villes, les amènent à participer à de grands projets d'aménagement urbain dans l'agglomération lilloise en 1968 (études préliminaires du site du futur Euralille ) puis dans l'agglomération lyonnaise à partir de 1969.

L'agence GIMBERT-VERGELY nait en effet véritablement avec la création du Métro de Lyon. Elle étendra progressivement le nombre de ses domaines d'activités sur un plan national tout au long de quarante ans d'exercice jusqu'à la transmission de la structure et de son expérience  aux architectes  associés de l'agence SOHO en 2007.

L'activité de l'agence s'est exercée dans des domaines très variés : le métro de Lyon tout d'abord, le siège de la communauté urbaine de Lyon, le SEPTEN, des programmes de logements, de bureaux (tertiaire), des plates-formes logistiques, des aménagements hospitaliers, des bâtiments scolaires et universitaires, et même l'aménagement du cimetière communautaire de Bron et le musée Wurth, dernière réalisation, en collaboration avec Clément Vergély.

Modalités d'entrées

Le fonds a été déposé à la Métropole de Lyon par la Société Académique d'Architecture de Lyon qui l'a reçu en don en 2018, pour être conservé aux Archives du département du Rhône et de la Métropole de Lyon.

Présentation du contenu

Le fonds est composé de dossiers (286 J 1-288), plans et calques roulés (286 J 299-412), maquettes (286 J 420-438), posters de présentation (286 J 439-450) et de pièces graphiques (286 J 499-571). Les cotes 286J 289-299, 413-419 et 451-498 sont vacantes.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Tri et élimination ont été opérés par les architectes eux-mêmes, avant l'arrivée du fonds aux Archives départementales et métropolitaines. Seuls 10% de l'ensemble des dossiers produits par l'agence ont été conservés, après un minutieux travail de sélection, en collaboration avec les architectes.

Mode de classement

Le fonds n'est pas classé de manière convenable. Il est ordonné par typologie documentaire, puis par projet, grâce au cabinet d'architecte qui a préparé le travail. Les cotes 286J 289-299, 413-419 et 451-498 sont vacantes (elles avaient été réservées à la fin de chaque typologie pour d'éventuels compléments au moment du classement). Mais à l'intérieur de cette structure générale, le fonds n'a pas fait l'objet d'un véritable classement : comme on le constatera, les liasses ne sont pas toutes homogènes, plusieurs d'entre elles pourraient être rapprochées, les intitulés sont approximatifs et certains se répètent, ce qui ne permet pas de distinguer chaque article de manière satisfaisante.

Conditions d'accès

Le fonds est propriété de la Société Académique d'Architecture de Lyon. L'accès aux documents est libre, sauf contraintes liées au support de conservation.

Cote/Cotes extrêmes

286J300-286J412

Date

1968-2005

Cote/Cotes extrêmes

286J300-286J325

Date

1968-1977

Flachet n°332

Cote/Cotes extrêmes

286J303

Date

S.d.