257J - Association du Prado. Foyer de Gerland

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

257J 1-257J57

Date

1959-1999

Importance matérielle

3,6 ml, 57 article(s)

Origine

Le PRADO

Biographie ou Histoire

Histoire du Prado

En 1860, à Lyon, un prêtre, le père Antoine Chevrier décide de créer une œuvre de première communion pour catéchiser les enfants pauvres du quartier de la Guillotière. À cet effet, il loue un ancien bal, le Prado. Il obtient par ailleurs l'autorisation administrative d'ouvrir une école. L'œuvre accueillera environ 17000 enfants entre 1860 et 1943, logés, nourris, habillés gratuitement aux frais de la Providence. Parallèlement à cette œuvre, se développe une école cléricale qui forme des prêtres. La création en 1933 de l'Ecole d'apprentissage du Prado .

En 1943, le Prado s'inscrit résolument dans le champ de la rééducation de l'enfance délinquante et en danger moral par plusieurs initiatives. Il fonde une association gestionnaire, l'Association de la Providence du Prado, laquelle adhère à la non moins nouvelle Association régionale pour la sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence (ARSEA), puis obtient l'année suivante une première autorisation préfectorale pour recevoir des mineurs délinquants. C'est le début d'une vague de créations et de reprises d'établissements: Prado des Sucs à Saint-Romain-le-Puy (Loire) en 1943 (qui se déplacera à Oullins et à Fontaines-Saint-Martin au lieu-dit «Le Cantin»), Prado de Grillaud à Nantes en 1944, Prado Saint-Louis au Pont-de-la-Maye (Gironde) en 1945, Foyer des jeunes ouvrières à Lyon, auxquels vient s'ajouter le Service social du Prado à la Guillotière en 1945. Suivent dès lors surtout des installations d'annexes des premiers internats: ferme annexe du Colombier à Bressieux (Isère) en 1949, Foyer de Gerland en 1958, Foyer du Cantin à Fontaines-Saint-Martin en 1959 et Externat spécialisé du Prado à Lyon en 1969. Ces établissements sont partagés jusqu'en 1991 pour leur gestion entre l'Association et un «Etablissement de la Providence du Prado» créé en 1948 et érigé en fondation reconnue d'utilité publique en 1950. Coordonnés à partir de 1952 par un secrétaire général, l'abbé Fillatre, ils vont connaître une décennie de laïcisation au cours des années 1960 avec le départ des prêtres directeurs de 1962 à 1964 puis l'arrivée du premier directeur général laïc en 1969. Les années 1970 et 1980 sont quant à elles marquées par une décentralisation régionale qui aboutit à l'éclatement entre les «Prado» de Bordeaux, de Saône-et-Loire, indépendant en 1982, puis de Rhône-Alpes, constitué en 1991 après une prise de relais par la fondation dans la gestion des établissements. De 1998 à 2005, le Prado Rhône-Alpes connaît une nouvelle vague de créations et de reprises d'établissements. En 2015, il rassemble 18 établissements et services sociaux et médico-sociaux répartis sur 28 sites géographiques.

Le Foyer de Gerland :

Le Foyer de Gerland est créé en 1958 dans le quartier ouvrier de Gerland à Lyon, au 300 avenue Jean Jaurès. Il est à l'origine une annexe du Prado de Saint-Romain-au-Mont-d'Or et occupe d'anciens locaux paroissiaux loués et attenant à une église. Au tournant des années 1970, des travaux transforment la physionomie du foyer. Il comprend dès lors deux étages de chambres et deux étages de vie collective: un rez-de-jardin pour les loisirs (salle de jeux, salle de télévision et laboratoire photos) et un rez-de-chaussée comprenant les services, la salle de séjour avec coin de feu, la salle à manger et la cuisine. Il est conçu pour recevoir 22 adolescents de 14 à 18 ans, d'intelligence normale et présentant des troubles du caractère et du comportement. En 1982, 90% des jeunes sont placés par le juge des enfants, 10% par l'Aide sociale à l'enfance.

Le foyer ferme en 1999.

Histoire de la conservation

Après la fermeture du foyer, les archives ont été rapatriées dans les combles de l'Institut spécialisé de formation du Prado (ISFP, aujourd'hui «L'Autre Chance») à Fontaines-Saint-Martin où elles ont été classées.

Modalités d'entrées

Type d'entrée : Don du Prado

Date d'entrée : 09/12/2015

Mode de classement

Le fonds du Prado a été entièrement repertorié et classé par Sylvain CID de 2007à 2009, archiviste au Conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'Action sociale (CNAHES).

Documents en relation

Les autres fonds institutionnels du Prado sont répartis dans les fonds suivants :

253 J Direction générale

254 J Service social du Prado

255 J Oeuvre d'apprentissage du Prado

256 J Maison d'enfants les Alizés

257 J Foyer de Gerland

258 J Institut Antoine Chevrier

259 J Institut spécialisé de formation professionnelle (ISFP)

260 J Foyer du Cantin

261 J Institut Elise Rivet

 

Les dossiers individuels des usagers sont cotés par établissement :

5025 W Maison d'enfants les Alizés

5026 W Foyer de Gerland

5028 W Institut spécialisé de formation (ISFP)

5029 W Foyer du Cantin

5075 W Le Colombier

Cote/Cotes extrêmes

257J/33-257J/36

Date

1979-1999

Évaluation, tris et éliminations, sort final

conservation

Conditions d'accès

Communicable au bout de 50 ans à partir de 1999

Cote/Cotes extrêmes

257J/37-257J/49

Date

1979-1999

Évaluation, tris et éliminations, sort final

conservation

Conditions d'accès

Communicable au bout de 50 ans à partir de 1999

Juillet 1981 - avril 1982, mai 1985 - mars 1986.

Cote/Cotes extrêmes

257J/38

Date

1981-1986

Particularité physique

papier

Évaluation, tris et éliminations, sort final

conservation

Conditions d'accès

Communicable au bout de 50 ans à partir de 1986