EDEPOT231 - Commune de Saint-Pierre-la-Palud

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT231 / 1-EDEPOT231/248

Date

1620-1976

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Description physique

Ce fonds représente 4,9 mètres linéaires.

Origine

Commune de Saint-Pierre-la-Palud

Biographie ou Histoire

La commune de Saint-Pierre-la-Palud se situe dans le canton de l'Arbresle, à environ 7 km au sud de L'Arbresle et 23 km à l'ouest de Lyon. Elle est délimitée au nord par Sain-Bel, au nord-est par Sourcieux-les-Mines, au sud-est par Pollionnay et au sud-ouest par Chevinay.

Ele dépendait autrefois de la baronnie de Savigny et était une annexe de Chevinay, dans l'archiprêtré de Courzieu. L'abbé de Savigny en était le seigneur. Elle était du ressort de l'élection et la sénéchaussée de Lyon. Cependant, rapidement au Moyen Âge, la paroisse se détache de celle de Chevinay. Elle est érigée en commune en 1791. De 1793 à 1795 environ, elle prend brièvement les noms de Palud-la-Montagne, Pelletier-la-Palud, Pierre-la-Palud avant de revenir à celui de l'ancienne paroisse Saint-Pierre-la-Palud.

Saint-Pierre-la-Palud est une ancienne cité minière. Déjà au Moyen Âge, ses riches mines de pyrite de cuivre attirent Jacques Cœur, associé aux frères Jean et Pierre Baronnat, marchands à Lyon. En 1690, leurs descendants cèdent la concession à Antoine Dupré, marchand lyonnais. Celui-ci s'associe dès 1699 à Pierre Queste. Morts tous les deux en 1705, leurs héritiers cèdent le titre, renouvelé en 1708, à Antoine Lambert. Vers 1733, ce dernier se fait remplacer à la tête des mines par sa fille, Jeanne, qui se marie en 1743 à Jean Blanchet. Ce dernier s'associe en 1746 à Gabriel Jars qui venait de créer l'usine de Sain-Bel et d'acquérir les mines de Chessy. Au début du XIXème siècle, les mines ne sont plus exploitées. Elles sont cependant rapidement reprises par la Société dite « des Intéressés aux mines de cuivre du Lyonnais », dissoute en 1833. A partir de 1840, la concession est reprise par les frères Perret qui vont exploiter principalement la pyrite de fer, plus riche en soufre. La Société de Saint-Gobain fusionne avec la Société Perret en 1872. Les mines ferment définitivement en 1972. En 1982, un Musée de la mine et de la minéralogie s'ouvre dans les anciens locaux de l'infirmerie, à Saint-Pierre-la-Palud.

Le territoire de la commune a diminué au cours du temps. On retrouve au hameau du Mas des vestiges de l'ancien aqueduc romain qui menaient les eaux de la Brévenne à Lyon. La commune de Saint-Pierre-la-Palud bordait auparavant la rivière. Cependant, elle fut contrainte de céder une partie de son territoire, ainsi que les communes de Savigny et Sourcieux-les-Mines, en 1855 à Sain-Bel qui ne cesse de croître à cette époque. Une bande d'environ 80 ha au nord, bordant la Brévenne et comprenant les hameaux actuels du Martinet et du Grand Bélichon, faisait autrefois partie de Saint-Pierre-la-Palud. Le Bourg actuel n'existe que depuis 1863. Le chef-lieu de la commune se trouvait auparavant au pied des collines de la Luère et de la Croix du Ban, au Vieux Bourg.

Félix Mangini fut le maire de la commune durant 38 ans de 1864 à 1902. Sa maison est visible au hameau de la Pérollière qui s'est développé autour d'elle.

Aujourd'hui, Saint-Pierre-la-Palud fait partie de la Communauté de communes du pays de L'Arbresle et compte 2614 habitants (recensement de 2013).

Modalités d'entrées

Un premier fonds a été déposé aux Archives départementales du Rhône le 20 mars 1936, à la suite de la circulaire préfectorale du Rhône de janvier 1936, incitant les communes à déposer leurs registres paroissiaux. Puis conformément au Code du Patrimoine (art. L 212-11) et suite à la visite d'inspection communale, le fonds des archives de la commune de Saint-Pierre-la-Palud a fait l'objet d'un second dépôt aux ADRML le 22 mars 2016.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune de Saint-Pierre-la-Palud comprend des registres paroissiaux, d'état civil et de délibérations du conseil municipal et du bureau de bienfaisance, de nombreux registres de la 213ème société de Secours mutuels de Saint-Pierre-la-Palud ainsi que des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (agriculture, affaires militaires, police, hygiène, élections, recensement de la population, voirie, assistance et prévoyance, instruction publique).

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges, les textes réglementaires imprimés et les circulaires générales concernant toutes les communes du département ont été éliminés.

Mode de classement

Le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

La totalité des documents contenus dans ce fonds est librement consultable.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation. La collection communale des registres d'état civil n'a pas été numérisée. Toutefois, afin de conserver l'intégrité des documents physiques, il est vivement recommandé de se reporter à la collection départementale qui est numérisée.

Langue des unités documentaires

Français, un document en italien.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône

1 C 48-51 : taille (1655-1788).
3 C 12-51 : rôles de taille par paroisses (1655-1788).
3 C 94-97 : taille, contentieux (1574-1786).
4 C 17-292, 468-560, 562-603 : impositions directes dont taille (1576-1789).
8 C 397-404 : taille (1590-1789).
Sous-série 4 E : registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Sous-série 25 G : églises, cures, chapelles.
Sous-série 50 H : confréries.
Série O : administration et comptabilité communales.
Sous-série 3 P : cadastre.
Série Q : domaines, enregistrement, hypothèques.
Série S : travaux publics et transports.
3 T 68 : dépôt des archives communales.

Archives de Saint-Pierre-la-Palud

Archives communales non déposées.

Archives des mines de Sain Bel

Elles se trouvent à la Mairie de Saint-Pierre-la-Palud.

Bibliographie

Ouvrages généraux

COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Editions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADR : FM 6653).

COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADR : FM 2151).

GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADR : INV 69 C 8-10).

ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADR : FM 1751.1-2).

VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADR : FM 299).

Ouvrages sur Saint-Pierre-la-Palud

CHERMETTE A., Les anciennes mines de pyrite de Sain-Pierre-la-Palud (dites Mines de Sain-Bel), Musée de la Mine de Saint-Pierre-la-Palud, 1988 (cote ADR : 4P 226.4).

LEPIN J. L. A., Monographie de Saint-Pierre-la-Palud, Vernay, 1913 (cote ADR : 8P 57).

Sites internet

Musée de la Mine et de la Minéralogie : www.musee-de-la-mine.free-h.net

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT231/6-EDEPOT231/248

Date

1790-1976

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT231/6-EDEPOT231/20

Date

1790-1951

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT231/15-EDEPOT231/18

Date

1849-1950

Affaires communales, suivi.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT231/15

Date

1879-1950

Présentation du contenu

Instructions, circulaires, documentation,  arrêtés préfectoraux, extraits des registres des arrêtés du préfet, arrêté municipal,  bulletins, tableaux nominatifs, avis, déclarations, extraits du registre des délibérations du conseil municipal, extraits des minutes du greffe du tribunal civil, devis, factures, conventions, récépissés, affiches, correspondance.