47Fi - Fonds de l'abbé Boisard

2 medias répartis dans 2 lots

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

47Fi 1-47Fi588

Date

Vers 1890-1930

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Importance matérielle

590 documents, dont 539 plaques de verre, 48 négatifs souples et 3 tirages papier.

Particularité physique

NEGATIF SUR PLAQUE DE VERRENOIR ET BLANC

Dimensions

La majeure partie des plaques de verre ont une dimension de 9x12 cm. Lorsque la dimension est différente, elle a été précisée pour les cotes concernées.

Origine

Abbé Louis Boisard (1851-1938).

Biographie ou Histoire

Louis Anthelme Boisard est né à Lyon le 12 juin 1851. Issu d'une famille d'entrepreneurs lyonnais, il entre dans la toute nouvelle Ecole Centrale Lyonnaise, dont il sort ingénieur à seize ans. Il commence par travailler en usine, comme ouvrier, pour se former, puis, avec son beau-frère François Aroud, droguiste, il dirige un laboratoire de produits pharmaceutiques.

Fidèle à son éducation chrétienne, sans doute influencé également par l'exemple de son cousin l'abbé Rambaud, Louis Boisard s'ouvre au catholicisme social en plein essor, avec les conférences de Saint-Vincent de Paul et l'œuvre des Cercles catholiques d'ouvriers. Sur l'impulsion du curé de Saint-Bruno, il entre en 1873 au noviciat des Prêtres de Saint-Irénée, où il reçoit le sacerdoce en décembre 1877. Après un bref ministère à l'institution des Chartreux, il est nommé, en octobre 1879, aumônier du tout récent patronage de Notre-Dame Saint-Louis de la Guillotière, que venait de fonder la Société de Saint-Vincent de Paul.

Animé par le double objectif de ramener une jeunesse pauvre dans le giron chrétien et de former des ouvriers de qualité dont l'industrie française a grand besoin, l'abbé Boisard conçoit des ateliers de production où les enfants et adolescents suivent un apprentissage d'une qualité supérieure à celui qu'ils pourraient trouver au hasard des entreprises. Vivant en internat chrétien et suivis par des éducateurs choisis, ces jeunes gens de 12 à 20 ans sont formés à devenir de bons ouvriers et de bons chefs de famille. Le premier atelier, en cordonnerie, est ouvert avec un contremaître et trois apprentis en octobre 1882, dans l'arrière-scène du patronage, au 13 rue de Crémieu. Ce premier essai échoue, rapidement remplacé par un atelier de fabrication complète, avec vente des produits finis, qui, lui, réussit. La création de nouveaux ateliers s'enchaîne, avec en 1883, l'ébénisterie, en 1884, la menuiserie et la serrurerie, en 1885, la fabrication des chaises, en 1886, la sculpture ornementale, en 1887, la scierie et l'électricité, en 1888, la mécanique et en 1891, l'ajustage. Les commandes affluent immédiatement, la production est écoulée et une clientèle se constitue, rendant l'entreprise viable, et permettant aux jeunes gens, dès leur sortie d'apprentissage, de trouver sans peine de l'embauche. Les ateliers sont transférés en 1919 du berceau de la rue de Crémieu au 339 rue Garibaldi. Avec la prospérité financière, les ateliers acquièrent dans les années 1920 un domaine de 7 ha dans le haut Beaujolais pour y établir une colonie de vacances, puis en 1929 un terrain de 5 ha à Saint-Rambert-L'Île Barbe dans l'idée d'y créer un lieu de détente pour les apprentis le dimanche. Avec l'appui des entrepreneurs du quartier industriel de Vaise et sous l'impulsion du père Audibert et du père André, ce second site deviendra dans les années 1950, les ateliers d'apprentissage de Gorge-de-Loup.Jusqu'à sa mort en mars 1938, l'abbé Boisard est secondé dans son œuvre en constant développement par une équipe de prêtres remarquables, notamment René Mortamet, qui le suit dans toutes ses entreprises, y compris celle, malheureuse, de colonisation agricole en Tunisie, à partir des années 1890. Parmi les autres prêtres, piliers et relais de cette aventure, on compte les pères Gagnaire, Charavay, Larue, Neyret, Duperray et Audibert. Le père Gagnaire, qui avait rejoint les ateliers en 1907, était un passionné de photographie et est peut-être l'auteur de la majeure partie des photographies du fonds.

Histoire de la conservation

Nous n'avons pas d'informations précises sur l'historique des documents, ni comment ils ont été récupérés par le donateur. Les plaques de verre ont possiblement été conservées par le père Audibert, avec lequel le donateur entretenait des liens. Pierre Audibert était le fils du constructeur lyonnais d'automobiles de la marque Audibert et Lavirotte. Il avait rejoint l'institution Boisard au milieu des années 1930. Le père Audibert est décédé au tout début des années 2000.

Modalités d'entrées

Don Curis, du 26 mars 2019.

Présentation du contenu

Photographies sur plaques de verre concernant l'institution de l'abbé Boisard (ateliers et patronage de la Guillotière) et les lieux de l'installation d'une entreprise agricole en Tunisie.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

24 plaques de verre à l'émulsion irrémédiablement abîmée ou totalement surexposée et 3 négatifs souples complètement illisibles ont été éliminés.

Accroissements

Lors de la remise des documents, le donateur avait précisé qu'il avait numérisé des plaques de verre détenues par feu le père Audibert. Malheureusement décédé un an après ce don, le donateur n'a pas remis ces numérisations ni fourni d'éléments complémentaires sur le lieu de conservation des éventuels originaux correspondants. Il est donc fort peu probable que le fonds s'accroisse un jour.

Mode de classement

Malgré quelques difficultés pour analyser certaines photos, trois ensembles ont rapidement été distingués : les photos ayant trait à l'école, celles illustrant les activités du patronage et enfin celles de la colonisation en Tunisie. Un certain nombre de photos ne semblant se raccrocher à aucun de ces trois ensembles ont été placées en fin du plan de classement.

Des erreurs d'identification se sont probablement glissées dans la ventilation des photos, tant les ateliers et le patronage étaient solidaires, par les bâtiments de la Guillotière d'une part, mais également par les encadrants, souvent des prêtres, qui pouvaient officier aussi bien en qualité d'enseignants au sein des ateliers que de moniteurs dans le cadre du patronage, et enfin par les enfants eux-mêmes, qui pour nombre d'entre eux commencèrent à fréquenter très jeunes le patronage, puis furent admis dans les ateliers pour leur apprentissage. Des visages reconnaissables, mais vieillissants, se retrouvent ainsi d'une partie à l'autre.

Conditions d'accès

Les documents sont librement communicables uniquement sous leur version numérisée.

Conditions d'utilisation

Les documents sont librement reproductibles sous réserve de la mention de leur référence et du service des Archives départementales du Rhône.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les documents sont dans l'ensemble dans un état matériel très moyen. Certaines plaques de verre ont été brisées, en partie ou complètement et les émulsions ont souvent souffert d'une conservation peu adaptée à leur fragilité. Toutes les photos conservées (plaques de verre, négatifs souples et les deux tirages) ont été numérisées pour en faciliter la consultation. Elles ont également été la plupart du temps retouchées pour recadrer, éclairer ou rendre plus lisibles les clichés.

Autre instrument de recherche

Documents en relation

Ecole de production Boisard (association des Ateliers d'Apprentissage fondateur Abbé Boisard) - 148, avenue Franklin-Roosevelt, 69120 Vaulx-en-Velin. https://www.ecoleboisard.com/

 

Archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon

Recensements de population

Famille Boisard

9 Plateau de la Butte à Lyon.

6M69 1846 page 1

6M104 1851 - page 1

6M141 1856 page 1

6M178 1861 page 3

25 cours des Chartreux à Lyon.

6M211 1866 page 2

Ateliers d'apprentissage Boisard

13 rue de Crémieu à Lyon.

6M459 1901 page 1

6M497 1906 page 2

339 rue Garibaldi à Lyon.

6M628 1926 page 6

6M675 1931 page 6

6M724 1936 page 9

Recrutement militaire (Louis Boisard) 1Rp750 classe 1871 matricule n° 2

Tribunal de commerce de Lyon. Formation de la société Aroud Boisard Répertoire alpha-chronologique 6Up1/3817 29 septembre 1871 page 3 Actes de création, modification et dissolution 6Up1/13 juillet-septembre 1871 Dissolution de la société Aroud Boisard Répertoire alpha-chronologique 6Up1/3817 22 août 1873 page 3 Actes de création, modification et dissolution 6Up1/21 juillet-septembre 1873 Enregistrement des Ateliers d'apprentissage Boisard 6U5065 - Fichier nominatif des commerçants et entreprises Lettres Boh-Boiso page 178 6Up1/3786 - Registres analytiques des sociétés volume B1 - n°1 à 1207 (20 juillet-28 octobre 1920) page 625

Enregistrement - Bureau de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or Table alphabétique des décès (Louis Boisard) 3Q43/541 n° 67 page 11 Déclarations de mutations par décès (Louis Boisard) 3Q43/453 - volume 83 (septembre-décembre 1938) acte n° 320 du 21 octobre et acte n° 334 du 2 novembre 1938.

Chambre de commerce et d'industrie de Lyon 1ETP2573 - Atelier d'apprentissage de l'abbé Boisard (1922-1959)

 

Archives municipales de Lyon

Mariage de Jean-François Boisard et Georgette Duplâtre (parents de Louis Boisard) 2E351 26 octobre 1842 (acte n° 1309) page 257 Marie Boisard (sœur de Louis) Naissance 2E410 30 juillet 1844 (acte n° 3104) page 74 Mariage avec François Aroud 2E501 13 juillet 1865 (acte n° 294) - page 150 Louis Boisard Naissance 2E451 12 juin 1851 à Lyon (acte n° 2429) page 417 Décès 2E3675 12 mars 1938 à Saint-Rambert-l'Ile-Barbe (acte n° 9) - page 3 Marie René Jean Mortamet Naissance 2E - 14 septembre 1862 à Lyon 2e (acte n° 2273) page 129 Décès 2E2601 29 janvier 1932 à Lyon 7e (acte n° 102) page 14

 

Bibliothèque municipale de Lyon

Photographies des ateliers de menuiserie et de fonderie de l'école du père Boisard par Jules Sylvestre, vers 1900.

 

Direction des Affaires Culturelles Rhône-Alpes Auvergne

https://patrimoine.auvergnerhonealpes.fr/dossier/ecole-professionnelle-atelier-dite-ateliers-d-apprentissage/d366ccf4-2dc1-4068-9539-d08f27374310

Bibliographie

BOISARD, Chanoine Louis. Fondation et courte histoire des Ateliers d'Apprentissage. Leur cinquantenaire. Lyon : impr. Le Nouvelliste, 1932. 30 p. : ill. ; 22 cm

Bulletin du patronage et des ateliers dapprentissage de Notre-Dame de la Guillotière, n° 11, novembre 1924, p. 7-9, n° 12, décembre 1924, p. 4-6, n° 1, janvier 1925, p. 8-9, n° 2, février 1925, p. 6-8, n° 3, mars 1925, p. 9-11, n° 4, avril 1925, p. 5-6, n° 6, juin 1925, p. 6-7, n° 9-10, septembre-octobre 1925, p. 6-8, n° 11, novembre 1925, p. 8-10

 

Archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon

FM2544 - LESTRA, Antoine. Le Père Boisard, prêtre ouvrier. Lyon, Lardanchet, 1949. - 311 p.

FM7187 SAFFANGE, Jean-François. Le père Boisard et l'œuvre des ateliers d'apprentissage de la Guillotière. Paris, Don Bosco, 2007, 275 p.

PER 2397/1-4 - L'Écho de Saint-Louis - Bulletin paroissial de Notre-Dame Saint-Louis de la Guillotière (avril 1902-avril 1966).

PER 2186/1 La Voix des jeunes, Organe officiel de l'Union des Sociétés catholiques de gymnastique et de sports de la région lyonnaise (1926-1938).

 

Bibliothèque municipale de Lyon

PLOTARD, Christophe. « Qui aime bien apprend bien » in Lyon Figaro, 4 novembre 2002, p.3. Article sur l'école de production Boisard à Vaulx-en-Velin.

GROENINGER, Fabien. La Fédération des patronages de France d'une guerre mondiale à l'autre, Paris, L'Harmattan, 2004.

JOUARET, Jean-Marie. La fédération des sections sportives des patronages catholiques, 1898-1998 : que sont les patros devenus ? Paris, L'Harmattan, 2012.

Mots clés lieux

Mots clés matières

Mots clés personnes

Mots clés typologiques

Cote/Cotes extrêmes

47Fi117-47Fi529;47Fi582-47Fi588

Date

Vers 1900-1930

Présentation du contenu

Patronage au 339 rue Garibaldi : Cercles d'hommes, scouts, patronages d'écoliers, colonie de vacances

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

47Fi390-47Fi529

Date

s.d.

Cote/Cotes extrêmes

47Fi396-47Fi529

Date

s.d.

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

47Fi448-47Fi470

Date

s.d.

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

47Fi450-47Fi466

Date

s.d.

Cote/Cotes extrêmes

47Fi464-47Fi466

Date

s.d.

Photo n° 2.

Cote/Cotes extrêmes

47Fi465

Date

s.d.

Particularité physique

NEGATIF SOUPLE