EDEPOT90 - Commune de Frontenas

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT90 / 1-EDEPOT90/104

Date

1617-1983

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Rhône

Origine

Commune de Frontenas.

Biographie ou Histoire

Frontenas, village du département du Rhône, se situe dans la région des pierres dorées sur le versant d'une colline qui domine le ruisseau de Charbonne, sous-affluent de l'Azergues. Il est délimité au nord par Theizé; à l'est par Alix et Charnay; au sud-ouest par Bagnols et à l'ouest par Moiré. Le sol de Frontenas repose dans sa partie plane sur les cailloutis des plateaux et dans le coteau sur le lias et l'infralias. La vigne couvre les quatre sixièmes du territoire mais on y produit aussi du bléet du seigle.

L'origine du nom: Frontanacus, Frontanas semble être gallo-romaine. Le site dut connaître les invasions sarrasines du Haut Moyen Age. On en retrouve des traces dans le vocabulaire ou l'architecture (Azergues, Marduel, la cheminée «sarrasine
Depuis le XIe siècle, jusqu'à la Révolution, le village est paroisse et baronnie dans le Lyonnais. Il dépend de la sénéchaussée de Lyon et est soumis à la justice du Bois d'Oingt. Les seigneurs furent d'abord les Oingts, maîtres de la moyenne vallée de l'Azergues et du plateau de Frontenas.

Par la suite, le destin de Frontenas se confond avec celui de Bagnols avec la famille d'Albon déjà seigneur de Chatillon et de Bagnols dès 1288. Puis, au XVe siècle, le village sera régi par la famille de Balzac, grâce au mariage de Jeanne d'Albon et de Roffec de Balzac. Enfin, vinrent les Camus, les Croppet de Varissan et les Montbellet de Saint Try.

Au Moyen Age, Frontenas fait partie des possessions de l'archevêque de Lyon. Dans le cartulaire des fiefs de l'Eglise de Lyon, il y est inscrit que le 5 octobre 1359, Jean de Chalmazel, chevalier, reconnut tenir en fief de l'archevêque tout ce qu'il possédait dans les paroisses de Theizé et de Frontenas. De même le 31 août 1376, Jean de Montchalvet, damoiseau, son neveu fait hommage de ce qu'ils possèdent à Frontenas.

Du Moyen Age à la Révolution, le village connaît les heures sombres du XIVe siècle: les invasions, les famines, la peste noire qui ne laisse que trois habitants en 1349 et à coup sûr les ravages des Grandes Compagnies. Comme partout la fin du XVIIe siècle a dû être difficile avec une forte mortalité.

La révolution séduit les gens de Frontenas qui transforment leur église en «temple de la Raison». Cette même conviction révolutionnaire poussera peut-être certains à combattre dans les bois d'Alix, les troupes du marquis de Precy, chassées de Lyon.

Le XIXe siècle est plus heureux: la population augmente de 282, du début du siècle, à 377 à la fin du second empire. C'est à cette époque que sont construites les bâtisses en pierres dorées.

Aujourd'hui, le village s'étend sur une surface de 3,42 km. Il compte environ 812 habitants (2012) et fait partie de la communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées. Si l'on en croit la tradition, le village possède une fontaine qui fut longtemps un lieu de pèlerinage assez réputé, sans qu'on sache quelles vertus miraculeuses étaient attribuées à ses eaux.
Un aérodrome de catégorie D (tourisme et affaires) a été construit par la Chambre de Commerce de Villefranche-sur-Saône en 1969. Il assure des déplacements d'avions privés. Il accueille le vol à voile, les avions de tourisme et abrite l'aéroclub du beaujolais.

Histoire de la conservation

Jusqu'en 2015, les archives de la commune de Frontenas ont étéconservées successivement dans les locaux de l'ancienne et de la nouvelle mairie.

Modalités d'entrées

Puis, conformément au Code du patrimoine (article L.212-11) et à la suite de la visite d'inspection communale, le fonds des archives de la commune de Frontenas a fait l'objet d'un dépôt aux archives départementales et métropolitaines le 23 avril 2015.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune de Frontenas contient les registres paroissiaux, d'état civil, les registres de délibérations du conseil municipal et du bureau de bienfaisance/CCAS, les registres d'arrêtés du maire, des documents cadastraux (atlas parcellaire, états de sections et matrices) ainsi que des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (personnel, biens communaux, finances, assistance et prévoyance).

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Imprimés vierges, doubles de circulaires et de décrets.

Accroissements

Pas d'accroissement sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

Le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

La totalité des documents contenus dans ce fonds est librement consultable. Les registres paroissiaux et d'état civil sont consultables sous format numérique.

Conditions d'utilisation

La reproduction est libre sous réserve de mentionner la cote des documents en cas de publication.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône
3 C 12-51: rôles de taille par paroisses (1655-1788).
210 J: fonds de la famille Marduel et apparentés
Sous-série 4 E: registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Sous-série 25 G: églises, cures, chapelles.
Sous-série 50 H: confréries.
Série O: administration et comptabilité communales.
Sous-série 3 P: cadastre.
Série Q: domaines, enregistrement, hypothèques.
Série S: travaux publics et transports.
3 T 68: dépôt des archives communales.
Commune de Frontenas
Archives communales non déposées.

Bibliographie

Ouvrages généraux
COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Éditions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADR : FM 6653).
COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADR : FM 2151)
GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADR : INV 69 C 8-10).
ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADR : FM 1751.1-2)
VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADR : FM 299)

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT90/9-EDEPOT90/38

Date

1793-1922

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT90/9-EDEPOT90/35

Date

1793-1882

Présentation du contenu

Registres

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT90/9-EDEPOT90/17

Date

1793-1884

1863-1871.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT90/16

Date

1863-1871