50Fi - André Miciol, architecte

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

50Fi 1-50Fi131

Date

1824-1854

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Description physique

156 plans

Origine

André Miciol, architecte à Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Biographie ou Histoire

André Miciol est né en 1804 (13 Floréal an 12) à Villefranche-sur-Saône (Rhône) et est décédé le 23 juin 1876 à Lyon 4e (Rhône). Il fut élève de l'école des beaux-arts de Lyon et membre de la société académique d'architecture de 1841 à 1844. Dans l'Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône de 1844, André Miciol est toujours membre de la SAAL et réside au 14 rue d'Amboise à Lyon. Il démissionne de cette société la même année. En 1828, il avait obtenu le 1er prix en architecture à l'école royale de dessins et des beaux-arts de Lyon, sur un projet de baptistère.
Durant sa carrière, André Miciol a longuement travaillé à la création ou la restructuration de plusieurs bâtiments de l'hôpital de Villefranche. Il a par ailleurs réalisé des projets immobiliers privés à Lyon, généralement des réaménagements (immeuble avec façades sur les rues de Brest et Dubois ; l'hôtel Saint-Julien sur les rues Lanterne et de Constantine). Il a également été l'auteur de projets urbanistiques, comme celui de l'ouverture de la rue Impériale, à la date du 4 février 1854 (AML, 2 S 393) ainsi que de la régénération des quartiers Saint-Georges, Saint-Jean et Saint-Paul, la même année (AML, 2 S 25). Il a enfin travaillé sur différents projets de construction ou de d'extension de bâtiments privés, essentiellement en Beaujolais.
André Miciol épouse le 18 mars 1835 à Lyon, Anna Petit, née le 30 juillet 1810 à Genève (Suisse). Ils auront 4 fils, Ernest (né en 1836), Louis (né en 1838), Gabriel (né en 1841) et Léon (né en 1845). Aucun a priori ne reprendra la profession de leur père. Gabriel Miciol est même domestique sur le recensement de 1856.
Le manque de réactivité et de sérieux auprès de ses clients (voir les courriers qui lui sont adressés par M. des Sagets en 1841) le conduisirent probablement à une délicate fin de vie sur le plan financier. Un certificat d'indigence, en date du 22 février 1877, est ainsi signalé dans la table de successions et absences. La famille quitte son domicile de la rue d'Amboise au début des années 1860 pour un logement non localisé. André Miciol décédera rue d'Enfer, dans le 4e arrondissement, même s'il n'apparaît pas encore à cette adresse dans les recensements de 1866 et 1871. A la suite de ce décès, on perd définitivement la trace de son épouse.

Histoire de la conservation

Ces plans ayant été achetés en vente publique, nous ne disposons d'aucune indication sur le vendeur et les conditions antérieures de leur conservation.

Modalités d'entrées

Ensemble de plans achetés en vente publique le 17 juin 2020 auprès de la maison de Baecque.

Présentation du contenu

156 plans sur papier ou calque, généralement noir et blanc, parfois réhaussés de rouge.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Il n'a été procédé à aucune élimination. Même les deux plans non identifiables ont été conservés au titre de documents de travail.

Accroissements

Il n'est prévu aucun accroissement, mais d'autres plans d'André Miciol peuvent être retrouvés.

Mode de classement

Le classement des plans concernant l'hôpital de Villefranche (l'Hôtel Dieu et les bâtiments annexes par ordre chronologique), puis les réalisations exécutées pour des particuliers, a été retenu.

Conditions d'accès

Les plans ont été numérisés et seuls ces copies numériques sont mises à la libre disposition des chercheurs.

Conditions d'utilisation

Conformément au règlement de la salle de lecture.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les plans sont dans un état relativement fragile pour leur majeure partie, leur manipulation est délicate.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône
H-dépôt Villefranche série O Travaux, bâtiments et matériels
4E5438 Registre des naissances de Villefranche (année 1804 page 24)
6M66 Recensement nominatif de population année 1846 (14 rue d'Amboise)
6M101 Recensement nominatif de population année 1851 (14 rue d'Amboise)
6M145 Recensement nominatif de population année 1856 (14 rue d'Amboise)
6M180 Recensement nominatif de population année 1861 (14 rue d'Amboise)
3Q34/676 Table alphabétique des successions et absences Lyon successions 4 année 1876 (page 24)

Archives municipales de Lyon
2E317 Mariages mairie unique (année 1835 page 188)
2E1077 Décès de Lyon 4e (année 1876 page 82)
322 Wp (3)
2S25
2S393

Bibliographie

E.L.G. Charvet. Lyon artistique. Architectes : notices biographiques et bibliographiques. Lyon, éd. Bernoux et Cumin, 1899 (André Miciol page 259 disponible sur Gallica)

Mots clés auteurs

Mots clés typologiques

Cote/Cotes extrêmes

50Fi74-50Fi131

Date

1830-1841

Mots clés matières

Cote/Cotes extrêmes

50Fi129-50Fi131

Date

s.d.

Caractéristiques physiques

PAPIER

NOIR ET BLANC

Elévation d'une façade de 3 étages et 3 fenêtres par niveau.

Cote/Cotes extrêmes

50Fi129

Date

s.d.

Importance matérielle

2

Dimensions

33,5x47,8 cm

Présentation du contenu

Façade avec de petites différences entre le recto et le verso.