EDEPOT71 - Commune de Curis-au-Mont-d'Or

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT71 / 1-EDEPOT71/116

Date

1594-1982

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon

Origine

Commune de Curis-au-Mont-d'Or

Biographie ou Histoire

La commune de Curis-au-Mont-d'Or se situe à 2 km de Neuville-sur-Saône et à une vingtaine de Lyon. Elle est entourée au nord par Neuville-sur-Saône, à l'est par Albigny, à l'ouest par Poleymieux et Saint-Germain-au Mont-d'Or et au sud par Couzon-au-Mont d'Or. La commune est traversée par le ruisseau Thou et est arrosée par la Saône.

Le nom de Curis-au-Mont-d'Or n'est devenu officiel qu'en 1955. Curis, nom précédent de la commune, viendrait de Curius, le nom d'un chef de légion ayant séjourné dans la région ou du nom celtique du chêne. Annexe de Saint-Germain pendant l'Ancien Régime, Curis-au-Mont-d'Or devient une commune indépendante en 1791.

Aujourd'hui la commune compte 1147 habitants (2013). Depuis 2015, la commune fait partie de la métropole de Lyon. Elle appartient à la Communauté urbaine du Grand Lyon et est membre du syndicat mixte des Monts d'Or.

La seigneurie de Curis appartient dès ses origines à la famille d'Albon, dont l'un des représentants fut présent au siège d'Acre en 1191. Le château est construit à l'emplacement d'un ancien castrum romain. Au XVIIe siècle la famille cède la seigneurerie à Camille de Neuville, abbé d'Ainay et de l'île Barbe, qui le revend ensuite à M. de la Veuhe, trésorier de France à Lyon. Au XVIIIe siècle, le château est vendu successivement aux familles Bay, La Fond et Beuf. Jean-Louis Beuf mourra d'ailleurs fusillé aux Brotteaux en 1793. L'ingénieur Jean-Antoine Morand (1727-1794) qui a restauré le château à la fin du XVIIIe, est guillotiné en 1794. Au XIXe siècle, le château et le domaine sont à leur tour vendus à plusieurs reprises, parfois par parcelles, jusqu'à être racheté en 1933 par la société civile Ozanam qui le transforme en collège. Dans les années 1970, le château est à l'abandon et tombe en ruine. Finalement, il est acheté par la société SOGIMM qui le transforme en logement. En 2007, le château et le domaine sont inscrits sur la liste des monuments historiques.

Le château se compose d'un corps de logis en forme de pentagone entouré de trois tours circulaires, ainsi que d'une chapelle, d'une orangerie et de dépendances. Le parc a été aménagé à la fin du XIXe siècle par le paysagiste Luizet.

Modalités d'entrées

Jusqu'en 2015, les archives de la commune de Curis-au-Mont-d'Or ont étéconservées dans les locaux de la mairie.

Puis, conformément au Code du patrimoine (article L.212-11) et à la suite de la visite d'inspection communale, le fonds des archives de la commune de Curis-au-Mont-d'Or a fait l'objet d'un dépôt aux Archives départementales et métropolitaines le 28 juillet 2015.

Les archives du château ont été jointes aux archives de la commune, avec l'autorisation de l'administrateur judiciaire, en 1988 lors de la vente du château.

Présentation du contenu

Le fonds déposé de la commune de Curis-au-Mont-d'Or comprend les registres paroissiaux et d'état civil, les registres de délibérations, des dossiers thématiques relatifs à la gestion de la commune (agriculture, affaires militaires, police, hygiène, élections, recensement de la population, voirie, assistance et prévoyance) ainsi que les archives du château.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Les formulaires vierges, les textes réglementaires imprimés et les circulaires générales concernant toutes les communes du département ont été éliminés.

Accroissements

Il n'y a pas d'accroissement prévu, sauf en cas de nouveau dépôt.

Mode de classement

Le fonds a été classé et coté selon le cadre de classement réglementaire des Archives départementales (circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998 sur le classement et la cotation des archives dans les services d'Archives départementales).

Conditions d'accès

La totalité des documents contenus dans ce fonds est librement consultable. Les registres paroissiaux et d'état civil sont consultables sous format numérique.

Conditions d'utilisation

Les documents peuvent être librement reproduits conformément au règlement de la salle de lecture des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon et à la législation sur la réutilisation des données publiques.

Langue des unités documentaires

Français.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Les registres paroissiaux ont été numérisés en 2008-2010 et retirés de la consultation dans un souci de préservation. La collection communale des registres d'état civil n'a pas été numérisée. Toutefois, afin de conserver l'intégrité physique des documents, il est vivement recommandé de se reporter à la collection départementale qui est numérisée.

Documents en relation

Archives départementales du Rhône

Sous série 3C 67: rôles de taille par paroisses (1790).
Sous-série 4 E: registres paroissiaux et d'état civil (collection du greffe).
Série Op 405-410: administration et comptabilité communales.
Sous-série 3 P: cadastre.
Série Q: domaines, enregistrement, hypothèques.
Série S: travaux publics et transports.
Sous-série 1J 84: Actes de la famille d'Albon.

Bibliographie

Ouvrages généraux

COLL., Communes et anciennes paroisses du Rhône, Editions généalogiques de la Voûte, 2003 (cote ADRML : FM 6653).

COLL, Paroisses et communes de France, dictionnaire d'histoire administrative et démographique, CNRS, 1978, volume 5 : Rhône (cote ADRML : FM 2151)

GUIGUE Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, 3 volumes, Archives départementales du Rhône, 1902 et sans date (cote ADRML : INV 69 C 8-10).

ROLLAND E. de, CLOUZET D., Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901, 2 volumes (cote ADRML : FM 1751.1-2)

VARNET F.-A., Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, 1992, réédition de Géographie du département du Rhône, paru vers 1897 (cote ADRML : FM 299)

Ouvrages sur Curis-au-Mont-d'Or

PEROUSE, Gabriel, Histoire de Curis-au-Mont-d'Or en Lyonnais, I Des origines à 1831, Comité des fêtes Mairie de Curis-au-Mont-d'Or, 1987 (cote ADRML: 8P 684).

PEROUSE, Gabriel, Histoire de Curis-au-Mont-d'Or en Lyonnais, II de 1830 à 1995, Comité des fêtes Mairie de Curis-au-Mont-d'Or, 1999 (cote ADRML: FM 3902).

Sites internet

Notice de la base Mérimée (ministère de la Culture) sur le château et le domaine: http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00117754 [dernière connexion le 12/04/2016].

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT71/92-EDEPOT71/99

Date

1834-1944

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT71/92-EDEPOT71/95

Date

1834-1931

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT71/94-EDEPOT71/95

Date

1900-1929

Comptes de gestion.

Cote/Cotes extrêmes

EDEPOT71/95

Date

1900-1923